Lundi 17 Juin, 2019

Le palais Sans-souci champion dans la catégorie des monuments de l’AIA

Le Palais Sans-souci (Haiti) est sorti champion du 8e concours annuel de photos de l’AIA (Archeological Institute of America) qui a rassemblé des clichés de scènes archéologiques de vingt pays du monde. Les photos ont été recueillies selon cinq catégories : Paysages archéologiques, fouilles, vie sur le terrain, découvertes amusantes et monuments. 

Les votes ont duré environ une semaine et 28 000 votes ont été enregistrés. Les gagnants cette année pour les 5 catégories respectives sont : La contemplation du chat sur le mont Ida (Grèce), El-Hudi Assouan (Egypte), Images fantomatiques du passé présent, le Képhali (Grèce), Mosaïque romaine - un ancien équivalent d'un panneau publicitaire annonçant le Telegeni (Tunisie) et la Résidence royale du roi Henri Christophe de la République d’Haïti, le palais Sans-Souci.

Le palais Sans-Souci, l’un des sites touristiques d’Haïti vient en effet d’être champion de la catégorie « Monument » dans un concours organisé par une institution américaine. Une nouvelle qui vient ajouter une once de fierté chez les haïtiens qui ne ratent jamais une occasion de faire étalage de leurs sites touristiques.

Petite histoire du palais             

Ce palais ainsi que ses dépendances ont été construits à partir de 1810 sous l’impulsion du général Henri Christophe, l’un des héros de la guerre de l’indépendance haïtienne. Les travaux ont été achevés en 1813. L’épouse d’Henri ainsi que ses enfants ont habité ce lieu, ainsi que leurs personnels et les différents conseillers et ministres, jusqu’au 18 octobre 1820, date du début de la fin du Royaume d’Haïti puis de son rattachement à la partie sud du pays.

On peut se rendre compte du style architectural, très éclectique, et avoir une vue d'ensemble recomposée, grâce à différents dessins qui ont été faits du palais et du domaine durant les années 1820 : il y avait deux entrées de chaque côté du bâtiment principal lequel possédait trois étages ; la première entrée, de prestige, présente un double escalier monumental menant au pavillon central. Il ne reste à peu près rien de la décoration intérieure et des jardins aménagés en esplanades et terrasses, mise à part un buste en marbre supposé représenter la reine, ainsi que quelques péristyles.

Le palais et ses dépendances furent ruinés par deux séries de violents séismes, celui du 7 mai 1842 qui détruisit Cap-Haitien, puis par le tremblement de terre de février 1843, et jamais reconstruits. Depuis 1982, les vestiges du palis sont inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Le directeur de la mairie de Milot Desforges Phirosner remercie tous les internautes qui ont voté pour le palais Sans-Souci dans ce concours, et en profite pour réitérer son engagement de promouvoir le tourisme et la protection de tels monuments dans sa division administrative.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :