Samedi 4 Avril, 2020

Le palais de justice de Petit-Goâve "complètement incendié"

Le palais de justice de la commune de Petit-Goâve a été complètement incendié ce vendredi 27 septembre 2019, a appris la rédaction de Loop Haiti.

Ce drame est survenu après qu'un chauffeur de taxi-moto, prénommé Juno, a été tué par balle lors des mouvements de protestation pour exiger le départ du président Jovenel Moïse, organisés à Petit-Goâve à l'appel de l'opposition politique.

En colère, les manifestants qui dénonçaient également le fait que la commune se trouve dans le noir depuis plus d'un mois, ont parcouru la ville à la recherche d'un juge de paix pour le constat du cadavre, selon ce que rapporte le journaliste Guyto Mathieu. Ensuite, les ils se sont dirigés vers les locaux du parquet de la commune qu'ils ont vandalisé avant d'y mettre le feu. 

 

"Le parquet est complètement incendié. On n'a pas pu sauver même un seul cahier", a confié un citoyen qui est intervenu pour éteindre le feu. Au micro de Guyto Mathieu, correspondant sur place pour radio Mega, il rapporte que trois motocyclettes et une voiture sont détruits dans les flammes avec les documents,.

"Malheureusement, selon l'homme interviewé, la commune de Petit-Goâve ne dispose pas de sapeurs-pompiers. "C'est avec des sceau d'eau que certains membres de la population ont pu éteindre une infirme partie du feu, a-t-il ajouté. Le journaliste Mathieu confirme l'absence d'un service de pompiers dans la commune.

Après l'incendie du palais de justice, les protestataires menaçaient d'attaquer d'autres bureaux d'Etat dans la commune, pour réclamer justice pour la victime et exiger la démission du chef de l'Etat. Dans la foulée, le bureau de l'Electricité d'Haïti (ED'H) a été vandalisé.

 

Cette journée du 27 septembre, partout à travers le pays, est marquée par des mouvements violents contre le chef de l'Etat qui, il y a trois jours, a invité les différents acteurs à observer une "trêve historique". Il a aussi proposé la formation d'un gouvernement d'union nationale. Un appel rejeté par ses opposants.

 

Raoul Junior Lorfils

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :