Mardi 22 Janvier, 2019

Le moment n’est pas aux élections, selon le sénateur Youri Latortue

Youri Latortue, ex-président du sénat de la République, sénateur de l'Artibonite/ Photo: Facebook

Youri Latortue, ex-président du sénat de la République, sénateur de l'Artibonite/ Photo: Facebook

Après s’être absenté à la cérémonie de la célébration du 215ème anniversaire de l’indépendance nationale pour prendre ses distances à Jovenel Moïsee en raison de ses promesses non tenues,  le sénateur de l’Artibonite Youri Latortue a encore pesé où ça pourrait faire mal au Chef de l'Etat. Alors que le président de la République Jovenel Moise avait annoncé avec vigueur que 2019 est une année d’élections, l’ancien président du sénat, lui, dit croire que le moment n’est pas encore opportun pour parler d’élections.

« Il faudra d’abord poser les actions susceptibles de créer un climat de stabilité, nécessaire à la tenue des prochaines joutes. Il faut une loi électorale», recommande le parlementaire.

L’ancien président de l’assemblée nationale croit également qu’il est de bon ton d’évacuer certains dossiers afin de contribuer à un climat de stabilité dans le pays. Le sénateur Youri Latortue conseille à Jovenel Moïse d’apprendre à honorer ses engagements et de cesser de faire annonces à tout-va.

« Il est extrêmement important que le président respecte la parole donnée », martèle le sénateur.    

AAA se porte bien, selon Latortue

Youri Latortue s’est parallèlement prononcé sur les informations faisant état de démissions du trésorier et deux membres du parti qu’il dirige, Ayiti An Aksyon. « Je n’ai pas reçu de lettre de démission de quiconque. Ayiti An Aksyon se porte bien et ses 145 coordonnateurs communaux devraient se réunir à la fin du mois de janvier », indique-t-il.

En ce qui concerne les raisons avancées notamment par le trésorier démissionnaire Pierre Poitevien qui a mis en cause l’influence de Youri Mevs au sein du parti pour justifier sa décision, le coordonnateur national de l’AAA explique que ces questions ont été débattues lors de réunions en décembre 2019.

Il pointe du doigt un conseiller du président Jovenel Moïse dont il se garde de révéler l’identité qui aurait appelé des membres de « Ayiti An Aksyon » à abandonner le parti pour l’affaiblir. Selon Youri Latortue, il s’agit d’actes de représailles liées avec les enquêtes qu’il mène sur plusieurs dossiers celui relatif au contrat accordé par l’État à la firme allemande Dermalog.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :