Mardi 20 Novembre, 2018

Le ministère de l’Environnement soutient l’apiculture de la Grand’Anse

Le Ministère de l’Environnement (MDE) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont procédé, le 10 octobre 2018, à la remise d'équipements apicoles à 30 apiculteurs des communes de Bonbon et des Abricots dans la Grand´Anse, en présence des responsables des mairies de ces zones.

Nombreux sont les haïtiens qui sont passionnés du miel, de sa saveur et de son utilité. Pour la plupart des consommateurs, l’utilisation est multiple et variée. Le miel s'est fait une place importante dans la cuisine haïtienne, comme dans les recettes thérapeutiques.

Conscient de l’importance d’une telle filière agricole qui consiste en l’élevage d’abeilles à miel pour exploiter les produits de la ruche, principalement du miel, le ministère de l’Environnement ainsi que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) s’engagent vis-à-vis de certains habitants et comptent apporter leurs touches de modernité.

M. Kelly Maxcia, directeur départemental de l’Environnement, dans son allocution de circonstance, lors de la remise d'équipements apicoles dans les communes de Bonbon et des Abricots, souligne qu’ « il est important de renforcer l´apiculture dans ces zones vu le rôle primordial qu´elle joue dans le reboisement avec les espèces forestières et fruitières mellifères ».

« Ces équipements apicoles modernes permettront aux apiculteurs non seulement d'augmenter leurs capacités de production mais également de continuer à exercer leur profession en toute sécurité, en ce sens, ils pourront éviter les piqûres d'abeilles », a-t-il ajouté.

Les 30 apiculteurs bénéficiaires, répartis en deux groupes de 15 par commune, ont chacun reçu un lot de matériels comprenant un extracteur moderne d'une capacité de 20 litres, un gaufrier à cire manuel, une veste d'apiculteur/vareuse jaune, un pantalon d’apiculteur, un enfumoir moderne et un varroa Action Flash pour lutter contre le varroa (acarien parasite des abeilles).

Cette remise d'équipements s´inscrit dans le cadre du projet Action contre la désertification (ACD), financé par l´Union Européenne et mis en œuvre par la FAO, qui veut contribuer à la réduction de la pauvreté, l’élimination de la faim et à l’amélioration de la résilience face aux changements climatiques dans les écosystèmes fragiles sélectionnés en Haïti, à travers l’approche paysagère dans le cadre de la gestion intégrée des micro-bassins versants.

Le Directeur départemental de l'Environnement, tout en remerciant ses deux partenaires, s’est félicité des activités que le projet ACD est en train de mener sur le terrain, notamment la restauration des terres dégradées et l’appui aux agriculteurs des communes d’intervention.

Soulignons qu’Haïti est l’un des plus grands producteurs de produits apicoles dans la Caraïbe aux côtés de Cuba, la Jamaïque et la République Dominicaine.

En Haïti, l’apiculture est pratiquée par environs 8 500 familles paysannes de manière artisanale ou semi-moderne et à des fins économiques, selon le Ministère de l'Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural. Les producteurs traditionnels pratiquent l’élevage en tambour (rucher traditionnel) ou dans des ruchers améliorés mais non-conformes aux normes et dans des ruchers modernes conformes aux normes.