Dimanche 20 Octobre, 2019

Le Mexique expulse 81 Haïtiens sans papiers de son territoire

Illustration du processus de rapatriement des 81 haïtiens à   l’aéroport de Tapachula Chiapas - Crédit Photo : El sol de Mexico

Illustration du processus de rapatriement des 81 haïtiens à l’aéroport de Tapachula Chiapas - Crédit Photo : El sol de Mexico

Le Mexique a expulsé vers Haïti, samedi 29 juin dernier, 81 migrants Haïtiens sans-papiers à bord d’un avion de la police fédérale, selon El sol de Mexico. Durant le processus de rapatriement, 10 policiers mexicains ont été blessés en essayant de capturer des Haïtiens qui tentaient de s’échapper de l’avion sur la piste de l’aéroport de Tapachula Chiapas.

Sur les 116 migrants haïtiens détenus sur la frontière mexicaine, 81 ont été rapatriés dans leur pays d'origine, a confirmé l'Institut national des migrations et la Garde nationale du Mexique (INM). Les autorités ont indiqué que les Haïtiens avaient quitté la station migratoire de Siglo XXI et avaient été par la suite transférés à l'aéroport de Tapachula Chiapas. Une source voulant rester dans l’anonymat a souligné au journal El sol de Mexico que les 116 migrants ont été conduits au terminal d’aérodrome avec ruse.

Au moment du décollage, les migrants qui se sont rendus compte qu’ils allaient être déportés ont provoqué une mutinerie dans l’avion. Les policiers ont dû faire sortir un groupe de plus de 20 migrants, qui ont été emmenés par la suite dans un camion et conduits à la station de migration de Cerro Gordo à Villa Comatitlán.

La mutinerie a provoqué l’arrêt de l’avion pendant plus de quatre heures sur la piste, tandis que les autorités de la Garde nationale et de la police fédérale tentaient de contrôler la situation.

Les responsables de l’INM ont indiqué que le retour des migrants, soumis à une condition de séjour irrégulier au Mexique, s'était déroulé dans le strict respect des droits de l'homme, en accord avec les autorités du gouvernement haïtien, dans le respect des normes et procédures en vigueur en matière de migration.

Mais n'oublions pas qu'une vidéo devenue virale sur internet fin juin, montre, à l’entrée de Feria Mesoamericana, un centre de refuge pour migrants situé à Tapachula, une mère haïtienne rampant sur le sol et demandant de la nourriture, de l'eau potable et des soins médicaux pour son fils de cinq ans malade alors que celui d'un an rampait au sol à ses côté.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :