Mercredi 22 May, 2019

Le MENFP lance un cri d’alarme afin de protéger le droit à l’éducation

Une école construite en Haïti par la Fondation Digicel

Une école construite en Haïti par la Fondation Digicel

Communiqué de presse

Port-au-Prince, le 17 février 2019

Profondément préoccupé par la perte de plus de 7 jours de classe en raison des commotions politiques, le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) lance un cri d’alarme à tous les acteurs indistinctement et à tous les citoyennes et citoyens pour la reprise des activités scolaires et la protection des intérêts de nos enfants et de l’école.

Le MENFP rappelle que l’éducation est l’investissement le plus important pour l’avenir de nos jeunes. Tous les spécialistes en la matière confirment qu’il s’agit aussi d’un facteur clé pour la réduction de la pauvreté. Plus d’uns reconnaissent que la fréquentation scolaire est un des éléments clés dans la réussite des élèves.

Le MENFP en appelle donc à la mobilisation de toutes et de tous en vue de garantir le droit fondamental à l’éducation de nos enfants en leur permettant de reprendre le chemin de l’école en toute quiétude. Il y va de l’avenir de nos jeunes et de la nation.

Lors de la Conférence mondiale sur l’éducation tenue à Incheon (Corée du Sud, 2015) qui a permis l’adoption d’un cadre d’action en éducation pour les 15 prochaines années, tous les représentants d’Etats et de gouvernements ont reconnu qu’il est indispensable que « l’éducation continue à fonctionner dans les situations d’urgence, pendant les conflits et dans les périodes qui les succèdent ».

Laissons l’école en dehors de la politique et œuvrons ensemble pour que nos enfants puissent avoir accès à l’éducation en toutes circonstances.

Bureau de communication/MENFP

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :