Jeudi 24 Janvier, 2019

Le MENFP lance sa 4ème édition du concours de musique éducative

De gauche à droite : Tamara Suffren, BIC, le ministre Agénor Cadet, Darline Desca et Bélot – Crédit Photo : Page Facebook MENFP

De gauche à droite : Tamara Suffren, BIC, le ministre Agénor Cadet, Darline Desca et Bélot – Crédit Photo : Page Facebook MENFP

Le ministre Pierre Josué Agénor Cadet a lancé ce mercredi 9 janvier la 4e édition du concours de musique éducative du MENFP de concert avec plusieurs artistes Haïtiens. En vue de sensibiliser les écoliers sur l’éducation à la citoyenneté, le ministère retient le thème « An n kole tèt pou yon lòt Ayiti » pour cette année 2019.

Avec une pléiade d’artistes qui sera à la fois membres de jury et coachs des participants, le MENFP lance sa 4e édition du concours de musique d’éducation à la citoyenneté sur le thème « An n kole tèt pou yon lòt Ayiti ». Destiné aux jeunes écoliers de 14 à 20 ans, ce concours de musique vise non seulement à découvrir des nouveaux talents mais aussi à offrir une ambiance saine aux écoliers.

D’après le ministre Agénor Cadet, « cette initiative participe dans la volonté du gouvernement de mieux encadrer les jeunes et de leur offrir des activités saines mettant en valeur leurs talents ». Il s’agit aussi, selon le ministre, d’une stratégie parascolaire qui vise à inculquer aux jeunes des valeurs du vivre ensemble, de la tolérance, du dialogue, du respect de l’autre, l’esprit d’unité et de patriotisme.

Du côté technique, les écoliers bénéficieront du mentorat d’un jury composé d’artistes de renom tels BIC, Bélot, Tamara Suffren, Darline Desca et Raoul Denis Junior. Avec des critères "respect du thème, originalité, composition texte, Cohérence des paroles, exécution du chant - justesse, prononciation, respect du rythme", le jury aura à élire 10 groupes finalistes.

Une démarche qui fait réjouir les artistes présents aux côtés du ministre de l’éducation. Pour BIC, « cette initiative rejoint bien sa philosophie et ses actions auprès des jeunes qui doivent s’inspirer d’autres modèles et leur donner espoir pour un lendemain meilleur dans le pays ». Son congénère Bélot va dans le même sens et croit que ce concours induit une nouvelle dynamique chez les jeunes tout en leur donnant l’espoir qu’ils peuvent changer la donne pour le renouveau du pays.

En attendant la cérémonie de finale du concours prévue le 22 mars prochain, les deux voix féminines Tamara Suffren et Darline Desca se réjouissent d’apporter leur pierre à cette initiative qui a, selon elles, un impact positif sur la jeunesse par les valeurs véhiculées. Les gagnants à ce concours recevront: Ouvrages, ordinateurs portables, CD entre autres.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :