Mardi 25 Juin, 2019

Le massacre de La Saline est une « tuerie », conclut l’OPC

L’Office de la Protection Du Citoyen conclut dans un rapport que le massacre de la Saline est une « tuerie ». Produit à partir de témoignages d’acteurs clés de la société civile, des autorités policières et judiciaires, des organisations communautaires et des victimes, le rapport remonte aux origines des conflits des gangs rivaux armés pour le contrôle du marché de la Croix-des-Bossales.

Les premiers conflits remontent à 1996 où Ronald Roland (Ronald Bèbè) et Ronald Camille (Ronald Cadavre) s’affrontaient en toute impunité. Entre 2013 et 2015, la bataille pour le contrôle politique et économique du marché a éclaté, a rappelé l’OPC, une institution étatique chargée de protéger tout individu victime des abus de l’administration publique. 

Selon des témoins cités par l’Office de la Protection du Citoyen, des individus armés ont incendié des maisons, exécuté et enlevé des hommes, femmes et enfants. Ce qui a obligé les survivants à se réfugier sur la place d’Italie. Une enquête a été ouverte par les autorités policières et judiciaires pour rétablir la vérité des faits.

Cette tâche s’avérait difficile car des morceaux des corps humains ont été retrouvés mutilés, toujours selon l’OPC, estimant que les conditions économiques, sociales et politiques dans lesquelles les gens vivent dans ces quartiers pauvres favorisent la monté de la criminalité.

L’OPC dénonce la faiblesse de l’État qui ne fait rien pour empêcher la prolifération des gangs armés dans l’aire métropolitaine. La justice pénale doit être mise en branle, selon l'institution, pour empêcher que des chefs de gangs ou des bandits prennent la fuite après leur crime.

Source : Le National

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :