Vendredi 18 Octobre, 2019

Novembre 1987: le marché Salomon incendié

Le Marché Salomon, qui porte le nom d'un ancien président de la République (Lysius Salomon), situé à quelques mètres de l'historique stade Sylvio Cator peut-être encore aujourd'hui considéré comme un marché important pour le petit commerce, pour les marchands détaillants et les vendeurs de produits cosmétiques, pharmaceutiques et alimentaires, sans oublier les matériaux de construction comme plywood, bois, tole, clous, etc. Le marché fut construit dans les années 1800, brulé et réaménagé suite à des bouleversements politiques après 1987. 

Un 22 novembre de la même année (1987), il a encore pris feu. Haïti, à peine dépêtré de la dictature, connait une vague successive de turbulences politiques, de troubles et de conflits post-coup-d’Etat. Cet acte fut entré dans la série d’actions posées par un secteur hostile aux élections du 29 novembre. 

Un incendie criminel détruisit le magasin d’Emmanuel Ambroise, un membre du CEP à l'époque. L'Imprimerie le Natal a été aussi incendiée. Cette imprimerie était chargée de préparer les bulletins de vote. Des tirs répétés provenant d’armes automatiques la veille des élections ont aussi été entendus. 

Outre les incendies déclarés à répétition dans ce marché connu de la capitale, il y eut aussi des actes de vol, de banditisme et des attaques armées perpétrées par des malfrats contre des marchands. C'était une période troublante pour la population haïtienne.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :