Jeudi 13 Décembre, 2018

L'acier dominicain très affecté par les restrictions d'Haiti

Poste frontière de Malpasse en Haïti, là où les expulsés de la République dominicaine arrivent en Haïti. Photo : AFP

Poste frontière de Malpasse en Haïti, là où les expulsés de la République dominicaine arrivent en Haïti. Photo : AFP

Le marché de l’acier dominicain a connu une grande baisse suite à la décision d’Haïti d’interdire l’entrée de 23 produits dominicains sur son territoire. Selon le quotidien dominicain El Nuevo Diaro, l’Association dominicaine de l’acier (ADOACERO) a révélé que l’exportation « d’acier fini » a enregistré une baisse de 80 à 90% ces deux dernières années par rapport à 2015.

Le directeur de l’association, Alfredo Baduí, exprime ses inquiétudes par rapport à la situation qui, estime-t-il, porte préjudice à l’économie des deux nations. Selon lui, l'interdiction ralentit le rythme de la production dominicaine. Aussi, le gouvernement haïtien donne la possibilité au commerce informel d’exploser.

En 2013, l’exportation d’aciers finis vers Haïti s’évaluait à 61% par rapport à l’exportation totale de la République Dominicaine. Elle est réduite à 6% actuellement. Cette sanction frappe donc de plein fouet la concurrence des dominicains par rapport aux autre producteurs. La Turquie et la Chine occupent leur ancienne position de principal exportateur avec un chiffre respectif de 58 et de 33%. Le domaine de l’emploi est également affecté dans la production, la logistique et les autres chaines de valeurs.

Il convient de rappeler qu’en 2015, le ministère de l’Economie et des Finances a interdit 23 produits dominicains en vue d’assurer un meilleur contrôle et la sécurité de la population. Ces produits sont seulement autorisés à être transportés par voie maritime. Des mesures qui ont fait augmenter de 80% le cout de la logistique des exportations dominicaines.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :