Jeudi 18 Juillet, 2019

Le marché cubain à P-au-P, un commerce de plus de 2 milliards de $

© AFP 2018 Ernesto Benavides

© AFP 2018 Ernesto Benavides

La Havane a mis fin, le 14 janvier 2013, à l’obligation d’obtenir une autorisation de sortie du territoire national pour les Cubains ayant besoin de déplacer. Une disposition critiquée, de par son aspect restrictif et anti-liberté.

Cela étant, une cohorte de ressortissants cubains en profite pour rejoindre certains endroits où ils pourront acheter des marchandises pour ensuite les revendre dans l’île communiste. L’on cite Panama, Cancún, Guyane, Trinité-et-Tobago, Moscou, et Port-au-Prince.

Rongé par la pauvreté, Haïti reste en dépit de tout l’une des destinations de shopping pour des ressortissants cubains en quête de « vêtements, d'ampoules, de parfums et d'autres produits rares » à trouver dans leur pays.

Cet endroit « fait partie d'un commerce mondial estimé à plus de 2 milliards de dollars, alimenté par la convergence de la liberté accrue des Cubains de voyager avec la domination continue de l'État communiste sur l'économie de son pays », a écrit AP (Associated Press) dans un long dossier consacré au « marché cubain » de Port-au-Prince.  

Victimes, parfois, de braquages commis par des jeunes prétextant qu’ils détiennent beaucoup d’argent, les acheteurs cubains sont malgré tout satisfaits. À en croire ce que rapporte l’agence de presse citée tantôt qui reprend les propos de plusieurs d’entre eux. « J'ai des visas pour le Panama et le Mexique, mais j'aime bien Haïti », a expliqué Eduardo Leiva, qui dirige une petite entreprise de matériel informatique à Cuba. « Il existe une grande variété de marchandises, un niveau de produit que vous ne trouvez pas dans d'autres pays », rajoute-t-il.

Pour Braulio Hernández, chauffeur de taxi cubain, Haïti offre l’avantage de proximité par rapport à la Russie. En outre, dit-il, il ne fait pas froid et les marchandises sont pratiquement les mêmes. À noter qu’il rentre en Haïti pour se procurer des outils et des pièces pour son atelier de réparation automobile.

AP relate que « la plupart des Cubains ont déclaré avoir fait des voyages presque mensuels, générant plus de 2 000 dollars de revenus supplémentaires par mois […] ». 

Source: Associated Press

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :