Jeudi 21 Septembre, 2017

Le Japon offre 18 millions US pour l’éducation en Haïti

L’ambassadeur du Japon en Haïti,
M. Yoshiaki Hatta et le ministre des Affaires étrangères haïtien, Antonio Rodrigue.

Photo: Dupé Georges

L’ambassadeur du Japon en Haïti, M. Yoshiaki Hatta et le ministre des Affaires étrangères haïtien, Antonio Rodrigue. Photo: Dupé Georges

Le ministre des affaires étrangères Antonio Rodrigue et l’ambassadeur du Japon Yoshiaki Hatta, ont signé ce lundi 16 mai 2017, un protocole d'accord pour l'octroi d'un don de 18 millions de dollars américains, montant qui sera investi dans l'éducation en Haïti.

Le chiffre exact est : deux milliards quarante-six millions de Yens japonais, soit l’équivalent de 18.267.000 millions de dollars américains. Selon les termes de cet accord, ce montant passera à travers l’agence japonaise de Coopération internationale. Il servira à financer  la construction d'écoles et la fourniture de matériels dans les départements du Centre et de l’Artibonite, principalement dans les villes de Mirebalais, Thomonde, Saut d’Eau, Boucan Carré, Hinche et Verettes.

Selon les explications détaillées de l’ambassadeur du Japon en Haïti, Yoshiaki Hatta ce projet inclut la construction de 99 salles de classe bien équipées et de 108 cabines de toilettes. Des blocs sanitaires seront adaptés à l’usage du fauteuil roulant et des rampes d’accès pour l’étalage ainsi que l’installation de système de panneaux solaires. Le diplomate japonais a tenu à préciser que les bâtiments seront construits selon les normes parasismiques et para cycloniques.

Le ministre des Affaires Etrangères d’Haïti, Antonio Rodrigue, s’est également réjoui : « du fait que la coopération japonaise se soit investie dans ce domaine, parallèlement à la poursuite de ses interventions classiques dans les secteurs de la santé, des infrastructures, de l’agriculture et de la sécurité alimentaire ». Selon les propos rapportés dans le quotidien Le national.

Le chancelier haïtien dit espérer : « qu’elle [la coopération, NDLR] continuera à renforcer sa visibilité dans le pays par son appui à la réalisation d’ouvrages d’infrastructures de grande envergure et à caractère structurant, à inscrire ses actions dans la durée et à accompagner les efforts nationaux de développement ».

Rappelons qu’en février dernier, le gouvernement japonais  a décaissé une somme de 2.6 millions de dollars à Haïti pour la lutte contre l'épidémie du choléra en Haïti.