Dimanche 22 Septembre, 2019

Le gouvernement souhaite que le dossier Jean Dominique soit réactivé

Jean Dominique, au coeur du film culte du réalisateur Jonathan Demme intitulé "L'agronome" sorti en 2003./Photo: HPN

Jean Dominique, au coeur du film culte du réalisateur Jonathan Demme intitulé "L'agronome" sorti en 2003./Photo: HPN

« 3 avril 2000-3 avril 2019: 19 ans depuis que des individus armés ont assassiné l’un des plus célèbres journalistes haïtiens », a lancé Edy Jackson Alexis, Secrétaire d’État à la Communication, au cours d’une conférence de presse donnée ce mercredi au local du ministère, à Bois-Verna.

Beaucoup d’encre ont coulé sur son assassinat mais il est certain que cet acte reste l’un des plus grands coups portés à la liberté de la parole à la démocratie, a reconnu Alexis, indiquant que la mort par balles du réputé homme de radio était une arme politique visant à faire trembler d’autres confrères qui, au cours de la même période, agissaient en porte-voix des revendications de la population.

Cet acte, toujours selon M. Alexis, avait pour but d’empêcher les journalistes à dénoncer la manière dont les autorités politiques géraient le pays. Cette icône de la lutte pour l’amélioration des conditions sociales de la couche paysanne s’engageait dans la bataille pour le renforcement de la production nationale. « Son sang ne doit pas couler en vain ».

19 ans après, la justice haïtienne n’est pas en mesure de faire la lumière autour de ce brûlant dossier. Plusieurs juges d’instructions se sont penché sur le cas de l’agronome, de nombreux individus ont été accusés mais le dossier n’a pas encore abouti, peut-on constater. À l’occasion des 19 ans de sa mort, le gouvernement demande à la cour de cassation de réactiver le dossier, de le retirer des tiroirs de l’oubli, a déclaré le Secrétaire d’État dans son intervention.

« Pour que les prédateurs de la presse cessent d’attaquer et de tuer des journalistes sans être inquiétés ». Au niveau de l’administration Moïse-Lapin, on profite de renouveler notre attachement aux principes démocratiques aux fins de garantir le droit pour les journalistes d’exercer leur profession sans contraintes.

La liberté de la presse est un droit constitutionnel et non une faveur, a-t-il conclu.

Jean Dominique, personnage central du roman « Le reste du temps » (d’Emelie Prophète), objet de nombreux articles de réflexion publié dans les colonnes des journaux locaux, est aussi au cœur d’un film culte titré « The agronomist » (L’agronome), réalisé en 2003 par Jonathan Demme.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :