Dimanche 22 Juillet, 2018

Le gouvernement haïtien interdit la chasse au fusil dans le pays

Un homme tenant son fusil de chasse par-dessus son épaule. Crédit : larepubliquedespyrenees.fr

Un homme tenant son fusil de chasse par-dessus son épaule. Crédit : larepubliquedespyrenees.fr

Aussi ignorée que cela soit, la pratique de la chasse des animaux n’est pas sans contrôle en Haiti. Pour preuve, le Ministère de l’Environnement (MDE) a pris un communiqué de presse en date du 10 janvier 2018 pour annuler tous les permis de chasse actuellement en possession des particuliers. Cette décision rentre en vigueur à compter de ce jeudi 11 janvier 2018 pour une période de trois années.

Et ce n’est pas tout. « Dans la même veine, le Ministère interdit pour une durée indéterminée la chasse aux fusils et à l’empoisonnement de tous les oiseaux migrateurs et les gibiers d’eau ainsi que le commerce de toute autre espèce d’oiseaux et d’espèces terrestres d’animaux vivant à l’état sauvage sur tout le territoire national », précise le texte.

Le ministre Pierre Simon Georges qui a paraphé le communiqué avance des arguments légaux et écologiques pour justifier le bien-fondé de sa démarche. « Ces dispositions sont prises en conformité des dispositions de la Constitution de 1987 amendée interdisant les pratiques susceptibles de perturber l’équilibre écologique et des obligations de la Convention sur la Diversité Biologique dont Haïti est partie. »

La manière dont est rédigé le communiqué porte à croire que le Ministère imposera des sanctions au nom de la loi contre tout « contrevenant aux présentes mesures ».  À cet effet, le communiqué cite le Décret Cadre de 2006 sur la Gestion de l’Environnement qui qualifie d’ « infraction environnementale » « toute action ou omission qui contribue à dégrader l’environnement, les écosystèmes ou à mettre en péril la santé humaine, animale ou végétale en violation des normes techniques établies légalement ».