Dimanche 22 Septembre, 2019

Le GARR condamne les abus sur les Haïtiens en République Dominicaine

La note est publiée quelques jours après la brutalité qu’un ressortissant haïtien a subie. L’incident en question s’est produit le 11 février dernier alors que le ressortissant haïtien, originaire de Savane Bombe, se trouvait au niveau du point frontalier situé entre Savavane Bombe et Cacica.

Les autorités avaient aussi confisqué l’argent d'un Haïtien, parce-que son origine n’était pas connu, selon ce qu'on rapporte. Un responsable du GARR a reconnu que cacher de l’argent aux autorités pouvait être louche?mais reconnait également que des situations particulières peuvent pousser les gens à cacher leur argent aux autorités dominicaines.

Le GARR exhorte donc les autorités des deux pays : d’Haïti et de la République Dominicaine ; à travailler d’un commun accord pour doter les travailleurs transfrontaliers haïtiens d’un laissez-passer pour traverser la frontière. Il encourage les autorités dominicaines à sensibiliser leurs militaires de manière à éviter que des abus ne se répètent au niveau de la bordure qui sépare les deux Etats.

Les cas de violences contre les Haïtiens sont fréquents en République Dominicaine, en janvier dernier une vingtaine d’haïtiens ont été arrêtés à la frontière de Carisal/Elias Piñas. De l’avis des autorités dominicaines, ces Haïtiens avaient dépassé l’espace du marché bilatéral d’Elias Piñas mais ils ont été relâchés moins de 24h après leur arrestation, non sans indignation.

     

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :