Mardi 20 Août, 2019

Le FMI et l'Argentine escomptent un accord dans de brefs délais

La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a indiqué jeudi qu'elle soutenait les réformes économiques en Argentine et qu'elle espérait arriver rapidement à un accord sur un programme de soutien du FMI demandé par Buenos Aires.

Elle a rencontré jeudi à Washington le ministre argentin de l'Economie Nicolas Dujovne "pour discuter de la meilleure manière dont le FMI pourrait apporter son aide pour renforcer l'économie de l'Argentine à la lumière d'un regain de volatilité importante des marchés financiers", a déclaré Mme Lagarde dans un communiqué.

"Le ministre et moi-même nous sommes mis d'accord sur le fait que notre objectif commun était de conclure rapidement ces discussions", a-t-elle ajouté, confirmant que les autorités argentines avaient fait une requête pour "un accord de confirmation" (ou Stand-By agreement).

Ce type de prêt permet au Fonds "de répondre rapidement aux besoins de financement extérieur des pays et d'accompagner les politiques destinées à sortir des situations de crise et à rétablir une croissance durable", selon une fiche technique du FMI.

Il peut durer jusqu'à trois ans maximum mais il couvre le plus souvent une période de un à deux ans. Il doit être remboursé dans les trois à cinq ans suivant le déboursement.

Dans ce cadre, les pays ont accès "à un maximum de 145% de leur quote-part sur toute période de 12 mois, et à un maximum cumulé de 435% de la nouvelle quote-part sur la durée de vie du programme, déduction faite des remboursements".

Mais le FMI peut aussi décider "un accès exceptionnel", c'est-à-dire de dépasser au cas par cas ces limites.

Christine Lagarde ajoute avoir informé le comité de direction des progrès dans les discussions avec les autorités argentines et "avoir chargé les équipes du FMI de poursuivre les discussions en vue d'un programme appuyé par le FMI".

Dans un communiqué séparé, le sous-secrétaire au Trésor américain en charge des affaires internationales, David Malpass, a salué les discussions de l'Argentine avec le FMI tout en soulignant que le Trésor suivrait "de près les développements" du dossier.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :