Mercredi 18 Septembre, 2019

Ce pasteur menace de "bloquer" les festivités du "Guédé" cette année

Illustration du pasteur Amel Lafleur - Crédit Photo : Michel Dujardin

Illustration du pasteur Amel Lafleur - Crédit Photo : Michel Dujardin

Le révérend pasteur Amel Lafleur part en guerre contre le vaudou haïtien qui, selon lui, est responsable de tous les maux du pays. En ce sens, le dirigeant de l’église La porte étroite de Delmas passe à l’offensive et menace de "bloquer" la tenue de nombreuses activités vodouesques dans le pays, particulièrement les festivités du « Guédé » prévues les 1er et 2 novembre.

Le pasteur Amel Lafleur affirme disposer des pouvoirs nécessaires pour bloquer la tenue de toutes activités qui, pour lui, revêtent un caractère "diabolique". Lors d’un culte religieux tenu le dimanche 11 août dernier, il a confié à ses fidèles avoir déjà empêché par la passé l'organisation d’un ensemble d’activités en Haïti notamment les festivités de « Guédé » de l’année dernière. Chose qu'il compte reproduire encore cette année.

 

L'an dernier, dit-il, "j'ai fait ce qu'il fallait faire, j'ai dit ce qu'il fallait dire" pour bloquer les festivités. "Et cette année encore, il n'y aura pas de Guédé", a soutenu l'homme d'église. Pour ceux qui auraient des doutes sur ses pouvoirs, Amel leur demande de s'adresser au houngan André de la commune de la Croix-des-Bouquets.

"Je l'avais bloqué sous [l’administration de René] Préval au nom du sang versé de Jésus Christ", a dit l’homme de 58 ans, qui se présente comme "le représentant de Jésus Christ en Haïti". Il a qualifié dans la foulée de « diabolique » le festival international du Vaudou, qui a eu lieu aux Gonaïves les 12, 13 et 14 août dernier.

« Aucun diable n'entrera au pays », avait lâché le religieux qui s’en est pris vertement aux organisateurs de cet évènement dont il avait annoncé l'échec. "Il n'y aura pas de festival", disait-il. Pour Lafleur, cette première édition du Festival international lancée par l’Association de promotion d’arts (APA) n’a été autre qu’une forme de cérémonie organisée à la date du Bois Caïman pour venir "déposer des diables" sur le sol haïtien. 

Rappelons que la première édition du festival international du vaudou a eu lieu les 12, 13 et 14 août 2019, dans la villes des Gonaïves. A l'issu de cette activité, Carl-Henry Desmornes a été couronné nouveau chef suprême du vaudou en Haïti. Desmornes est ainsi devenu le troisième ati national du vodou haïtien.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :