Mercredi 23 Octobre, 2019

Le drame à Malpasse, "un crime honteux et barbare" selon Jovenel Moise

Le président haïtien Jovenel Moise.

Le président haïtien Jovenel Moise.

Une situation de tension s’est développée le samedi 24 novembre sur la frontière haïtiano-dominicaine au niveau de Malpasse, causant la mort d’au moins six (6) personnes dont quatre (4) agents douaniers.

Un crime « Honteux et barbare », selon le président haïtien Jovenel Moise qui demande à la justice haïtienne de « mettre tout en œuvre pour arrêter et condamner les auteurs et coauteur de ces monstruosités. »

 « Des agents douaniers et les citoyens ont été tués dans des conditions inhumaines à la frontière de Malpasse », a commenté le chef de l’Etat sur Twitter. En effet, au cours de ces échauffourées, trois agents de la douane sont morts calcinés alors qu’un autre, tentant de s’échapper, s’est noyé dans le lac Azuei.

Selon l’inspecteur Harry Denis qui intervenait dans les colonnes de VOA New,s l'incident s’est déclaré lorsqu'un policier avait tiré sur une personne qui tentait de traverser la frontière avec des marchandises sans s'arrêter. Une foule en colère a alors riposté.

Il n'y a pas si longtemps, le pays a connu une grande manifestation antigouvernementale. Plusieurs morts et des blessés.

Wilner Bossou

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :