Jeudi 22 Août, 2019

Le dernier roman de Dany Laferrière est écrit et dessiné à la main

Dany Laferrière, photo de Nemo Perier Stefanovitch

Dany Laferrière, photo de Nemo Perier Stefanovitch

« J’avais envie de reprendre la main […], je ne voulais pas faire cela rapidement » ; autant de tournures utilisées par l’académicien haïtiano-canadienne, Dany Laferrière, invité à France info, pour parler de son dernier roman intitulé « Autoportrait de Paris avec chat », dessiné et écrit à la main.

Un produit « singulier », pour reprendre l’adjectif du journaliste de France info parlant du dernier livre de 320 pages de l’écrivain. Laferrière qui semble avoir peur qu’on oublie « que la main est le plus vieil outil de la vie » rappelle qu’ « on a beaucoup écrit à la main ces derniers temps ».

« Cela ne fait pas longtemps que nous nous sommes mis à la machine », a-t-il dit, rapportant avoir subi bien de pressions de la part de ses proches au moment de la création de cette œuvre. « A chaque fois, on m'a incité à utiliser un ordinateur, en me disant que j'allais gagner du temps, aller plus vite ». Or, lui n’en avait strictement pas envie.

 

Dans ces dernières pages sorties de la tête du Dany de Da (surnom qu’il donne à sa grand-mère  qu’il chérit plus que tout), il « fête Paris ! », s’exclame l’ambassade de France en Haiti sur son compte Twitter.  « L'Académicien nous fait découvrir sa nouvelle ville d'adoption dans un roman dessiné & écrit à la main », poursuit l’institution diplomatique.

A travers ce roman de 320 pages écrit et dessiné à la main, Dany Laferrière voulait non seulement prendre son temps mais aussi lancer un défi, d'abord à lui-même: « pour voir si je pouvais aller jusqu'au bout », ensuite au lecteur : « pour voir si le lecteur peut aller jusqu'au bout ». 

Sur Dany…

Dany Laferrière est né Windsor Klébert Laferrière le 13 avril 1953 à Port-au-Prince, en Haiti. Journaliste, en 1976, il fuit la dictature des Duvalier et réside depuis, principalement à Montréal, au Québec. Devenu entre autres, écrivain, en 2009, il remporte le prix Médicis 2009 pour son roman L'Énigme du retour. Il est élu le 12 décembre 2013, à l'Académie française, où il est officiellement reçu le 28 mai 2015. Dany Laferrière est le deuxième membre de cette institution à l'intégrer sans avoir jamais possédé la nationalié française après Julien Green en 1971.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :