Mercredi 20 Juin, 2018

Le CSPN se penche sur les conditions de vie des agents de la PNH

Les conditions dans lesquelles évoluent les policiers haïtiens font souvent l’objet de critiques de la part d’organisations de défense de droits humains en Haiti. De bonnes nouvelles sont peut-être en route, à en croire le dernier communiqué de presse du Ministère de la communication.

Lors d’une réunion extraordinaire tenue mardi, à Port-au-Prince, le Conseil supérieur de la Police nationale (CSPN), présidée par le Premier Ministre Jack Guy Lafontant, s’est penché sur les conditions de vie des Agents de la Police Nationale d’Haiti (PNH), a appris la rédaction de Loop Haiti.

Le renforcement de la PNH, l’amélioration des conditions de vie de ses Agents, « à travers des avantages sociaux, de paiements d’arriérés et ajustements de salaires » ont été parmi les points discutés dans cette rencontre tenue en présence notamment, du chef du Gouvernement, Jack Guy Lafontant, du Directeur Général de l’OFATMA, Dr Agabus Joseph, du Ministre de l’Economie et des Finances, M. Jude Patrick Salomon et du Ministre de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE), Me Aviol Fleurant.

« A partir du budget rectificatif, des fonds seront dégagés pour répondre à certains besoins de la PNH en ressources matérielles et à la mise en place de certaines infrastructures », apprend-on par le communiqué.

Selon le document, en ce qui concerne l'hôpital de Police, débuté sous le Président Martelly, le Ministère de la Planification pourra dégager des fonds pour financer son achèvement et l'achats des équipements à partir de son programme d'investissement.

Pour les Policiers promus, la mise à jour de leur salaire sera effective à partir de février, a souligné le communiqué. « D’un autre côté, ces policiers devront attendre le Budget Rectificatif pour bénéficier des arriérés de salaire de promotions », a tweeté le Premier Ministre. Les arriérés des primes de risques, quant à eux, actuellement en cours de finalisation, le délai de leur paiement ne devra pas passer 15 jours, informe la note, reprise par le PM.