Vendredi 10 Avril, 2020

Le Collectif du 4 décembre dénonce les attaques contre patron du RNDDH

Nouvelles menaces de contre Pierre Espérance, un défenseur des droits humains en Haïti.

Nouvelles menaces de contre Pierre Espérance, un défenseur des droits humains en Haïti.

Le Collectif du 4 Décembre condamne, dans une note rendue publique ce jeudi, les nouvelles attaques perpétrées dans la nuit du 9 au 10 avril 2018 contre les locaux du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) ainsi que les menaces faites à l’encontre de son Directeur exécutif, Pierre Esperance.

L’organisation de défense de droits humains estime que d’un côté, « ces menaces dangereuses et ces attaques violentes découragent les investisseurs éventuels et bloquent le développement » du pays. D’un autre, souligne l’organisme, ces manifestations criminelles font office « d’invitation aux interventions militaires dans le pays ».

Solaire au directeur du RNDDH, qui, comme à chaque fois, dit n’avoir peur de rien, le Collectif 4 décembre proteste contre ces actes de vandalisme et dénonce l’existence d’un secteur qui selon lui, œuvre « contre la réorganisation de la justice et tout renforcement de nos institutions ».

Une « insécurité qui fragilise à outrance notre pays et affaiblit l’implantation de la démocratie pour laquelle le peuple haïtien travaille depuis plus d’une trentaine d’années », fait savoir le collectif qui demande aux autorités de trouver et de traduire en justice les coupables.

La matinée suivant les attaques contre les locaux de l’institution qu’il dirige, le Directeur exécutif Pierre Espérance avait tenu ces propos lors d’une entrevue avec Loop Haiti : « Cela explique tout simplement que des gens sont dérangés par le travail qu’effectue le RNDDH ».

Des tracts ont même été laissés sur les lieux avec des messages menaçant dont le suivant : « On vous a raté en 1999 et en 2017, on ne vous ratera pas en 2018… ». Ces messages rappellent les dernières attaques dont les locaux de l’institution avait fait l’objet en 2016 (en période électorale) et un message de la même couleur affiché sur les lieux: « nous vous suivons de très près, votre travail, votre famille et votre déplacement. S’il vous arrive [RNDDH, ndlr] de croire être en mesure d’empêcher la publication des vrais résultats, vos jours sont comptés ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :