Mardi 4 Août, 2020

Le Chili doit rapatrier 11 cadavres (d'haïtiens) vers Haïti

Le Chili doit rapatrier 11 cadavres vers Haïti. Photo: Biobio Chile

Le Chili doit rapatrier 11 cadavres vers Haïti. Photo: Biobio Chile

Le débat est lancé au Chili sur les conditions de rapatriement du cadavre d’un étranger après la mort des trois frères Haïtiens le 16 juin dernier, à Coelemu. Cela fait un total de 11 cadavres à rapatrier vers Haiti, a informé le Service médical légal (SML)..

Le processus nécessite, néanmoins, l’intervention de plusieurs organismes tels que les ambassades des deux pays, le ministère des Affaires Etrangères et de la Santé au Chili ainsi que le SML lui-même. « A cela s’ajoute la nécessité d’identifier le défunt auprès du consulat correspondant », rapporte Biobio Chile.

L’abcès sur le clou reste les dépenses pour rapatrier les corps. Le média chilien affirme que le rapatriement d’un cadavre s’élève à 20 millions de pesos chilien. Parfois, le processus de rapatrier un corps peut prendre au moins deux ans.

Les cadavres des 3 frères composent parmi les 11 autres. Ils se trouvent actuellement au sein du Service médicale légal de Chilan parce que leurs familles n’ont pas encore entamé les procédures de réclamation. Les 8 autres corps, eux, sont à Ovalle, San Felipe, Santiago, Santa Cruz, Talca et Linares.  

Si les familles des défunts ne viennent pas réclamer les corps, le SML dispose de trois options reconnus par le ministère public chilien. Il pourrait, premièrement, l’enterrer dans un cimetière public. Il peut également l’incinérer ou, en troisième lieu, en faire un don à une université.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :