Vendredi 18 Septembre, 2020

António Guterres rend hommage aux victimes du séisme de 2010

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres. Photo: riafan.ru

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres. Photo: riafan.ru

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres et les fonctionnaires des Nations Unies ont rendu hommage aux milliers de victimes du séisme du 12 janvier 2010 lors d’une cérémonie de souvenir organisée au siège de l’Organisation à New York le 17 janvier dernier.

Les victimes du séisme de 2010 en Haïti ne tombent pas dans l’oubli pour l’Organisation des Nations-Unis ainsi que son secrétaire général, António Guterres. Ce moment sombre de l’histoire d’Haïti constitue un dénominateur commun entre la terre de Dessalines et la plus grande organisation mondiale.

« Je n'oublierai jamais le choc et la tristesse à travers le monde et dans l'ensemble des Nations Unies à mesure que l'ampleur de la tragédie est devenue claire », a déclaré le chef de l’ONU. Dans cette hécatombe, 102 fonctionnaires de l’organisation, dont le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies, le Tunisien Hédi Annabi ainsi que son adjoint, le Brésilien Luiz Carlos da Costa, ont péri dans le séisme. C’est « la plus grande perte de l'histoire des Nations Unies », a-t-il rappelé.

« Lorsque le tremblement de terre a frappé, de nombreux Haïtiens entamaient la nouvelle année avec un sentiment renouvelé d'optimisme et de confiance dans l'avenir de leur pays. En quelques secondes, leurs espoirs sont devenus poussière », a rappelé avec tristesse M. Guterres dans des déclarations rapportées par le site NewsUn.org.

Le titulaire des Nations-Unis qui a mis l'accent sur l’importance de l’aide international lors de cette tragédie, a profité pour souligner les multiples conséquences qu’a engendrées cette hécatombe. À côté des pertes en vie humaine, ce tremblement de terre a infligé des blessures physiques, émotionnelles, sociales et financières, explique Monsieur Guterres.

« Une perte de cette ampleur laisse des rappels et des cicatrices permanentes sur Haïti et sur les Nations Unies. Cela nous unit et nous n'oublierons jamais », a-t-il ajouté avant d’exhorter les Haïtiens à résoudre leurs différends par le dialogue et à résister à toute escalade qui pourrait inverser les acquis de la dernière décennie.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :