Dimanche 27 May, 2018

Interdiction de Sweet Micky : Jacmel en panne d'argent

Carnaval en Haïti. Photo: Unesco

Carnaval en Haïti. Photo: Unesco

« Le gouvernement a choisi de ne pas subventionner le carnaval de Jacmel prévu pour ce week-end suite à la décision de la mairie de Jacmel d’exclure Sweet Micky du parcours ». C’est ce qu’a déclaré le maire de Jacmel, Macky Kessa. Interrogé par Loop Haïti, le maire n’a pas mâché ses mots contre les autorités au pouvoir qui lui avaient prévenu qu'elles boycotteraient les festivités s’il venait à prendre une telle décision.

« Le chèque qui nous a été remis est invalide » a fait savoir Macky Kessa à Loop Haïti. Les organisateurs du carnaval et les membres de la mairie ont entamé plusieurs démarches auprès de la Banque de la République d’Haïti, sans succès. « On nous a dit que le chèque ne sera pas prêt avant le 10 février. Or, le carnaval est prévu ce week-end » toujours selon le maire. Dépité, l'édile ne regrette pas pourtant sa décision.

« Nous nous sommes réunis avec plusieurs associations et les institutions de la communauté jacmélienne pour prendre cette décision » poursuit M. Kessa qui estime que cette résolution est d’un ressort moral et non politique. Il déclare que les stratégies de développement des collectivités territoriales doivent êtres indépendantes des institutions gouvernementales. « Jovenel Moïse doit prendre cela en compte s’il veut mener le pays à bon port.

Pour réussir ses festivités, Jacmel va devoir s'appuyer sur ses maigres moyens. Mais, le maire rassure les habitants que tout se passera bien. « Tout est déjà prêt. Les instances concernées sont mobilisées pour faire du carnaval de la commune une réussite encore une fois » explique M. Kessa.