Mercredi 22 May, 2019

Le Canada suspend temporairement les expulsions vers Haïti

« Un sursis administratif aux renvois (SAR) vers Haïti entre en vigueur immédiatement suite à une décision prise en date du 15 février », a précisé l'Agence des services frontaliers du Canada pour TVA Nouvelles.

« Un sursis administratif aux renvois (SAR) vers Haïti entre en vigueur immédiatement suite à une décision prise en date du 15 février », a précisé l'Agence des services frontaliers du Canada pour TVA Nouvelles.

L’Agence des services frontaliers du Canada annonce avoir suspendu de façon temporaire les expulsions d’Haïtiens vers leur pays d’origine, secoué ces dernières semaines par une vague de protestations anti-corruption et de violentes manifestations. Les troubles socio-politiques et civils qui sévissent dans la capitale ont poussé l’Agence à imposer ce moratoire jusqu’à nouvel ordre.

Consciente des répercussions de cette situation sur les personnes concernées (autrement dit les demandeurs d’asile), l’Agence a précisé pour TVA Nouvelles, « qu’un sursis administratif aux renvois (SAR) vers Haïti entre en vigueur immédiatement suite à une décision prise en date du 15 février ».

La situation sécuritaire du pays peut s’aggraver à n’importe quel moment, selon ce qu’a indiqué de son côté le ministère des Affaires Étrangères qui conseille aux citoyens Canadiens d’éviter tout voyage vers Haïti.

Semaine dernière, une équipe de 113 touristes Québécois étaient coincés à Port-au-Prince, en raison des troubles politiques. Ils devraient être évacués de l'hôtel Decameron et rapatriés au Canada samedi matin dans un avion d’Air Transat, selon ce qu’avait confirmé la compagnie aérienne au Premier Ministre François Legault.

Rappelons que deux personnes (un père et sa fille), quoique ayant refusé de se présenter à l’aéroport en raison des évènements qui se déroulaient dans la capitale haïtienne, ont été déportés vers Haïti mercredi dernier. Outre l’ambassade du Canada qui avait fermé ses portes la semaine dernière temporairement pour des raisons sécuritaires, Justin Trudeau avait lui aussi exprimé son inquiétude par rapport aux « évènements en cours en Haïti ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :