Lundi 16 Septembre, 2019

Le CAN poursuit sa restructuration pour mieux servir la population

Photo : Agents du CAN - Crédit Photo : MSPP

Photo : Agents du CAN - Crédit Photo : MSPP

Le Comité de Gestion du Centre Ambulancier National (CAN) compte augmenter son personnel et renforcer les matériels pour mieux servir les personnes en dangers en Haiti, selon ce qu’a fait savoir Didié Hérold Louis, lors d’une conférence de presse ce lundi 23 juillet 2018, au local du ministère de la communication.

Une douzaine d’ambulances sont actuellement opérationnelles dans le département de l’Ouest pour secourir des personnes en danger, confie l’un des membres du comité de gestion du Centre Ambulancier National (CAN). Cette disposition s’inscrit dans le cadre du processus de restructuration de l’institution entamé depuis un an. Désormais, il faudra un minimum de 30 à 40 secondes au Centre Ambulancier National pour réagir en cas d’urgence dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, selon les promesses des responsables.

A noter qu’environ 5 ambulances ont été la cible d’attaque à coup de pierre lors des deux journées d’émeutes les 6 et 7 Juillet dernier dans la zone métropolitaine, notamment à Gerald Bataille où le personnel du CAN a aussi été agressé. Le Comité de Gestion du CAN appelle les citoyens à respecter et protéger les matériels de l’institution qui sont au service de toute la population.

Les attaques perpétrées contre 5 ambulances dans la zone métropolitaine lors des émeutes déroulées les 6 et 7 Juillet dernier, n’ont pas freiné le processus de restructuration du Centre Ambulancier National, précise Didié Hérold Louis. Il se réjouit du fait que le Centre d’appel d’urgence du CAN reçoit environs 2 mille appels téléphoniques tous les mois sur le 116.  

Toutefois, il regrette que des citoyens s’amusent à utiliser la ligne 116 pour plaisanter bloquant ainsi la possibilité à d’autres personnes qui pourraient être réellement en danger.

Parallèlement, le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) vient de démarrer une opération visant à régulariser des employés contractuels. Ils sont au total, 40 % qui ont déjà reçu leur lettre de nomination, conclut Didié Hérold Louis.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :