Lundi 6 Avril, 2020

Le Brésil offre un visa humanitaire pour les Haïtiens et les apatrides

L’Arrêté interministériel nº10 paru le 9 avril dans le journal officiel du Gouvernement fédéral du Brésil « établit la concession du visa temporaire et l’autorisation de résidences, à des fins humanitaires pour les citoyens haïtiens et les apatrides résidents en Haïti ». L’Ambassade du Brésil en Haïti en a fait l’annonce mardi via un communiqué.

Dans son communiqué dont a pris connaissance la rédaction de Loop Haïti, il est clairement inscrit que « ce visa sera émis exclusivement par l'Ambassade du Brésil à Port-au-Prince et permettra la concession de résidence temporaire, pendant deux ans, au Brésil, laquelle pourra se transformer en résidence permanente à la fin de cette période ».

« Le Gouvernement du Brésil a décidé d’accorder aux Haïtiens et aux apatrides résidents en Haïti un traitement prioritaire pour des objectifs humanitaires. En ce sens, a été publié, le 9 avril 2018, l’Arrêté interministériel nº10, daté du 6 avril 2018 », dit l’Ambassade, tout en soulignant qu’« éventuellement, d’autres arrêtés pourront être publiés, en vue de faire face à d’autres situations similaires ».

L’institution diplomatique poursuit sur sa page Facebook que la publication « de cet arrêté règlemente le visa temporaire pour l’accueil humanitaire, qui a été prévu dans la Loi de Migration brésilienne (loi nº 13.445/2017) ». « Cet instrument permettra, selon les autorités brésiliennes, la continuité de la politique humanitaire brésilienne vers Haïti dans le domaine migratoire ».

Ce visa concerne, d'une part des Haïtiens résidant en Haïti, et d'autres part, des apatrides vivant dans le pays. Tel que défini par le Haut-Commissariat les Nations Unies pour les réfugiés (HCR), les apatrides sont des personnes qui n'ont pas de nationalité reconnue par aucun pays.

Soulignons qu'entre 2014 et 2016, selon des chiffres de l’organisation internationale pour la Migration (OIM), entité des Nations-Unies, le Brésil a reçu 67,000 migrants haïtiens, en première position devant le Chili qui en a reçu 18,000, chiffres qui ont considérablement augmenté en 2017 - 102,000 Haïtiens au Chili.

Cette décision du Gouvernement brésilien d’accorder aux Haïtiens et aux apatrides résidents en Haïti un traitement prioritaire pour des objectifs humanitaires, vient à un moment où, à peine arrivé au pouvoir, le nouveau président chilien Sébastián Piñera émet une loi interdisant aux immigrants haïtiens et étrangers de travailler dans le pays. Cette dernière sera en vigueur à partir du 16 avril prochain. Les Haïtiens qui feront une demande de visa à partir de cette date devront préciser qu’ils partent au Chili comme touriste.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :