Lundi 25 May, 2020

Laurent Gbagbo doit être libéré, disent les juges de la CPI

Les Ivoiriens se réjouissent de l'acquittement par la CPI de l'ancien président Laurent Gbagbo le 15 janvier 2019 dans sa ville natale de Gagnoa

Les Ivoiriens se réjouissent de l'acquittement par la CPI de l'ancien président Laurent Gbagbo le 15 janvier 2019 dans sa ville natale de Gagnoa

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont rejeté mercredi la demande du procureur de maintenir l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo en détention, après avoir annoncé mardi son acquittement pour crimes contre l'humanité.

La chambre a également demandé "au greffe d'obtenir les assurances nécessaires auprès de M. Gbagbo et de M. Blé Goudé pour garantir leur retour" dans l'éventualité où leur présence à la Cour serait requise dans le futur.

Les procureurs de la Cour basée à La Haye ont exprimé leur intention de faire appel de l'acquittement retentissant de l'ancien président ivoirien.

Les juges ont cependant estimé que les preuves fournies par l'accusation n'étaient pas suffisantes pour justifier le maintien en détention de MM. Gbagbo et Blé Goudé.

Premier ancien chef d'État à avoir été remis à la CPI, M. Gbagbo était jugé pour des crimes commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011, née de son refus de céder le pouvoir à son rival, l'actuel président ivoirien Alassane Ouattara. Les violences ont fait plus de 3.000 morts en cinq mois.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :