Mercredi 24 Juillet, 2019

Drame à Malpasse: l'ADIH décrète trois journées de réflexions

L'Association des Douaniers Haïtiens réagit suite aux événements

L'Association des Douaniers Haïtiens réagit suite aux événements

L’Association des Douaniers Haïtiens a publié une note de presse pour dénoncer les actes d’assassinat perpétrés contre quatre de ses agents à Malpasse samedi dernier. Des actes que l’association qualifie comme « barbares et odieux » commis « sous le regard passif Police Nationale d’Haïti (PNH) ».

Cet incident confirme, selon l’ADH, « la légitimité des démarches revendicatives enclenchées depuis plusieurs années pour voir le jour à une administration plus responsable et capable de lutter efficacement contre la contrebande et de se défaire des envolées criminelles et attentatoires de ses spoliateurs ».

Pour mieux défendre les intérêts et les revendications de son administration, l’ADH exige, au regard de la Loi, que l’action publique soit mise en mouvement « contre les auteurs, les coauteurs et les complices et la formation d’une commission d’enquête ». Cette commission devrait être composée du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF), de l’Association des Douaniers Haïtiens, de la société civile et d’un organisme de défense de Droits humains « devant faire la lumière sur ces crimes crapuleux ».

Par ailleurs, l’ADH exige également que trois journées de deuil soient décrétées sur toute l’étendue du territoire en mémoire des 4 agents assassinés, que des funérailles nationales soient chantées en leur honneur, que des grades posthumes leur soient octroyées et que la prise en charge des parents soit assurée, particulièrement les mineurs.

L’association demande également la fermeture provisoire du bureau de la Douane à Malpasse en attente d’une réouverture dans les conditions optimales de la sécurité du personnel et la publication dans les meilleurs délais du « Statut particuliers des agents douaniers ».

En guise de protestation, l’ADH décrète trois journées de réflexions dans tous les bureaux de douane et les postes de surveillance douanière à partir du 26 au 28 novembre. Ces jours seront suivis d’un arrêt de travail le 29 novembre « au cas où rien n’est fait ».

Une situation de tension s’est déclenchée au poste de douane de Malpasse samedi dernier. Cet incident a été déclenché après qu’un des agents ait abattu deux chauffeurs transportant des marchandises depuis la République Dominicaine. En colère, la population de Malpasse a tué plusieurs agents douaniers qui se trouvaient en poste.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :