Dimanche 18 Novembre, 2018

L'Argentine accueille les haïtiens sans visas

Le drapeau argentin. Photo:telediariodigital.ne

Le drapeau argentin. Photo:telediariodigital.ne

Les haïtiens n’ont pas besoin de visas pour se rendre dans le pays de Lionel Messi. Les autorités diplomatiques argentines prennent des mesures afin de garantir de bonnes relations entre les deux pays. Cette décision va, sans doute, augmenter le nombre d’haïtiens qui résident déjà en Argentine. Ils avoisinent aujourd'hui les 50,000.

Les demandeurs de visa obtiendront un permis de séjour de trois mois. L’Ambassadeur argentin accrédité en Haïti,  Pedro Cornelo Von Eyken, l’a affirmé lors d’une visite dans les salles du Nouvelliste mercredi dernier. Ceux qui veulent étudier recevront un visa d’étudiant avec la possibilité de travailler pendant leur séjour.

« Il y a une importante augmentation du nombre des étudiants haïtiens en Argentine ces derniers temps. Ils sont autorisés à travailler et jouissent des mêmes droits que les Argentins ». a précisé le diplomate. En 2010, l’Argentine a porté son secours à Haïti en accueillant des citoyens haïtiens après le séisme dévastateur du 12 janvier a fait croire Pedro Cornelo Von Eyken.  

Un processus a été mis en place via la Commission nationale des réfugiés (CONARE) pour examiner le statut des demandeurs d’asile dont les dossiers ont été rejetés. La Direction nationale de la migration (DNM) a également abouti à un dossier de régularisation, le premier mars dernier, pour les citoyens haïtiens vivant en Argentine.

Le diplomate a témoigné sa reconnaissance envers la République d’Haïti qui a été le premier pays à avoir reconnu l’indépendance de l’Argentine en 1817. Les deux pays gardent des liens forts jusqu’à présent. Pedro Cornelo Von Eyken a déclaré qu’entre 2015 et 2016, l’Argentine exportait en moyenne 10 millions de dollars envers Haïti. « Argentine exporte vers Haïti la Toyota Hilux, le maïs et la viande de bœuf », a-t-il précisé.

L’ambassadeur argentin a assuré qu’un projet est actuellement en cours d’exécution dans le domaine de l’agriculture. Ce projet vise à améliorer les conditions de vie des paysans qui fuient de très souvent les campagnes. Pedro Cornelo Von Eyken a renouvelé, par ailleurs, son engagement à assurer pleinement ses fonctions sur le territoire national.