Dimanche 15 Septembre, 2019

L’ambassadeur de France condamne le détournement des fonds Petrocaribe

L’ambassadeur de France en Haiti, José Gomez

L’ambassadeur de France en Haiti, José Gomez

L’ambassadeur de France en Haïti, José Gomez, dans une interview accordée au journal le Nouvelliste dit condamner les actes de corruption faits avec les fonds Petrocaribe. D’après le diplomate, la procédure juridique doit suive son cours face à la corruption qui est un sujet qui fâche "avec raison" en Haïti.

« Il est insupportable, dans un pays pauvre comme Haïti, que des centaines de millions de dollars, dans le cadre de PetroCaribe, aient été détournés. Les gens ne l’acceptent pas ! Ils ont raison de ne pas l’accepter », tance l’ambassadeur Gomez. Le représentant du président Emmanuel Macron sur le sol haïtien dit espérer qu’avec la deuxième partie du rapport de la Cour des comptes, la procédure juridique suivra son cours.

Gomez, qui a aussi souligné la volonté de la communauté internationale d’aider dans ce dossier, souligne qu'il existe plusieurs missions dans la zone Amérique qui ont été créées spécifiquement en fonction des besoins des pays. Il cite par exemple : au Guatemala, les Nations-Unies soutiennent le pays avec une commission internationale contre l’impunité, au Honduras, il existe une mission contre la corruption, et l’Équateur vient à peine de soumettre une demande à l’OEA de mettre en place une mission pour l’aider à lutter contre ce fléau.

Des exemples qui, selon l’ambassadeur José Gomez, pourraient bien être utiles dans le contexte haïtien. Mais malheureusement, « le gouvernement haïtien n’a pas saisi cette opportunité de renforcer la lutte contre la corruption en dépit des diverses propositions qui ont été faites à ce sujet », regrette l’ambassadeur.

Gomez exprime, durant l'interview, qu'il ne voit aucun progrès véritable dans la lutte contre la corruption en Haïti à part l’expression verbale. Le diplomate croit que le premier geste à faire pour combattre ce fléau devrait passer par des procès et des condamnations.

La Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) a publié, le 31 mai, l’audit final sur les fonds Petrocaribe. Les fonds de ce programme mal utilisés par les acteurs indexés dans le rapport d'audit doivent être récupérés, recommandent les juges de la Cour qui ont relevé une vaste opération de corruption dans la gestion de cet argent destiné à favoriser le développement dans le pays.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :