Samedi 7 Décembre, 2019

Labor Day: une Haïtienne perturbe une soirée hommage à Michel Martelly

Sarah Poisson a interrompu la cérémonie d'hommage à Michel Martelly/ Photo: Facebook

Sarah Poisson a interrompu la cérémonie d'hommage à Michel Martelly/ Photo: Facebook

C'est au moment où l’ancien président de la République, Michel Joseph Martelly, recevait à New-York sa plaque d'honneur, que Sarah Poisson, parée de sa robe bustier rose, s’est présentée devant la scène et crie, morceau de carton en main, « Kot kòb Petrocaribe a ? (Où et l'argent de Petrocaribe ?)».

 

Samedi 31 août, en marge des festivités du Haitian Labor Day Fest, une soirée d’hommage baptisée « The Legends gala » a été organisée à New-York par Venus International Product (VIP). Tout un gratin d’artistes, considérés comme des légendes, ont reçu des plaques d’honneur pour tout ce qu’ils ont accompli dans la musique et ont légué à la postérité.

Devant un parterre de journalistes et de membres de la presse locale, ces auteurs-compositeurs auréolés de plus d’une trentaine d’années de brillante carrière, ont eu droit à une salve d’hommage et des standing ovation. Parmi eux, Dieudonné Larose, Dadou Pasquet, Jean Elie « Cubano » Telfort, Isnard Douby, Jean Jules Similien dit Toto Nécessité. Georgy Metellus, chanteuse du groupe musical Zin, a été empêchée d’assister à cette cérémonie mais figurait parmi les figures du HMI à honorer. Cependant, les organisateurs ont voulu clôturer la cérémonie par un hommage à Michel Joseph Martelly, leader du groupe Sweet Micky.

C’est au moment où l’ancien président de la République recevait sa plaque qu’une femme, parée de sa robe bustier rose, s’est présentée devant la scène et crie, morceau de carton en main, « Kot kob petro caribe a ? ». Elle faisait référence aux milliards de dollars des fonds du programme vénézuélien dilapidés sous plusieurs administrations de 2008 à 2016. Cet incident, ayant momentanément perturbé la soirée, a obligé des agents de sécurité et des responsables du local à expulser la dame qui n’a pas eu le soutien d’autres compatriotes.

Michel Martelly a, par la suite, réagi en indiquant qu’il aurait pu lui répondre mais a plutôt choisi de garder son calme pour la « sagesse de la soirée ». « Chacun est libre d’avoir son opinion. J’étais élu à 67% des voix. 33% étaient contre moi. [...}. Il se pourrait qu’elle ait été payée pour ça », a-t-il déclaré, qualifiant de « niais » le comportement de Sarah Poisson.

De son côté, Sarah Poisson fait l'objet sur les réseaux sociaux d'une vague de support et de compliments de la part d'internautes s'identifiant comme Petrochallengers. La protestataire dont on loue le courage depuis plus de 24 heures, promet de poursuivre sa lutte et de continuer de demander à Michel Martelly partout où elle le croiserait : « Kot kòb Petrocaribe a ? (Où et l'argent de Petrocaribe ?)».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :