Samedi 23 Juin, 2018

Zoom sur la vie que mène le "héros haïtien" vivant au Chili

La vie que mène l'haïtien qui a sauvé une femme d'un immeuble au Chili. Photo: La Tercera

La vie que mène l'haïtien qui a sauvé une femme d'un immeuble au Chili. Photo: La Tercera

Richard Joseph, l’haïtien qui a sauvé une femme tombée du neuvième étage d’un immeuble au Chili, est toujours très considéré dans le pays de Sebastian Pinera. Après avoir été invité le 1er juin dernier au Congrès national par le président chilien, l’homme de 40 ans s’est exprimé dans les colonnes de La Tercera pour parler du mode de vie qu’il mène depuis qu’il a posé son geste héroïque.

Actuellement, Richard Joseph travaille à l’aéroport de Santiago. Avant de se rendre au Chili, il a vécu 10 ans à Punta Cana, République Dominicaine, avec sa femme et sa fille, Victoria.

Là-bas, il travaillait également dans un aéroport, mais la vie a été un peu difficile pour la famille. Richard Joseph n’oublie pas cependant Haïti et continue de consommer de sa gastronomie.

Au moment de son interview, le média a pu observer son repas qu’il décrit comme du riz avec un légume mixé de feuilles et de viandes. Malgré sa notoriété au Chili, un pays où il dit se sentir à l’aise, Richard Joseph reste un homme humble.

Après l’évènement du 18 novembre 2017, il a été victime d’escroquerie et a perdu, en voulant s'offrir une voiture, les 2 millions de pesos que lui a offerts l’entrepreneur chilien, Leonardo Farkas. Mais, il a réussi à laisser cet échec derrière lui en faisant l’acquisition d’un autre véhicule qu’il utilise pour se rendre au travail.

Richard Joseph dit avoir observé l’acte de Mamadou Gassama, le Malien qui a sauvé un enfant de 4 ans en France, et qu’il a pu comprendre la valeur de son geste envers cette femme. Cette action lui a, en conséquence, couté quelques blessures parce qu’il a dû porter un plâtre après avoir été fracturé au pied.

Richard Joseph a été reçu au Palais par la présidente de l’époque Michelle Bachelet. Il est surnommé le « héros Haïtien » au Chili.