Mercredi 20 Novembre, 2019

La SOGENER de Dimitri Vorbe doit plus de $233 millions US à l’Etat

Logo de la Compagnie Sogener S.A/Page Facebook Sogener

Logo de la Compagnie Sogener S.A/Page Facebook Sogener

Nouveau rebondissement dans le dossier des contrats d'achat d’énergie passés entre la Société Générale d’Energie S.A (SOGENER) et l’Etat haïtien. Dans une sommation en date du 18 Octobre 2019, le Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD) exige à la compagnie, une restitution de plus de 233 millions de dollars américains à l'Etat.

La Société Générale d’Energie S.A doit restituer la somme de $194 millions 507 mille 067.19 centimes US à l’Etat haïtien, peut-on lire dans la sommation. Ce montant couvre l’achat à crédit des produits pétroliers en provenance du programme Petro Caribe, et qui s’étale sur la période allant du mois de juin 2012 à mars 2019.

Les modalités de paiements sont dument fixées dans la sommation. « La Sogener aura à verser les $38 millions 901 mille 413.43 centimes US, qui représentent les honoraires des avocats poursuivants, contrôlée à 20%. Ce qui donne un montant total de $233 millions 408 mille 480.62 centimes US », poursuit la note.  

La compagnie dirigée par Jean Marie Vorbe et Dimitri Vorbe, dispose d’un délai de trois (3) jours francs pour satisfaire les exigences de cette sommation. « En cas de refus d’obtempérer, il sera fait contre elle ce que de droit », lit-t-on dans la sommation.

Notre rédaction a vainement tenté de joindre au téléphone Dimitri Vorbe, vice-président de la Sogener, pour une éventuelle réaction sur la sommation en cours et les possibilités que la Sogener puisse sciemment honorer le paiement suite au délai de trois jours imparti dans la correspondance.

Cette décision du Bureau de Monétisation et des Programmes d’Aide au Développement intervient environ 48 heures après que les Ministères des Travaux Publics et de l’Economie, ont convoqué une rencontre avec plusieurs compagnies autour de certains contrats qui, selon eux, ne sont pas dans l’intérêt de l’Etat.

« S’agissant de la Sogener, une réunion aura lieu le mardi 22 Octobre prochain, autour des conditions de désengagement de cette entreprise privée dans le cadre du contrat d’achat d’énergie électrique », a informé le Ministère de la Communication. Dans le but d’optimiser l’utilisation des ressources publiques et les services rendus à la population, le Ministère a annoncé que des correspondances ont été également acheminées aux firmes Haytrac et E-Power S.A.

Soulignons que depuis l’intervention du Président de la République au Palais national le 15 Octobre dernier, l’actuelle administration ne cesse d’entreprendre des actions en vue de revoir et ajuster certains contrats d’achat d’énergie.

Mardi 15 octobre, dans sa conférence de presse au Palais national sur la crise qui sévit actuellement dans le pays, Jovenel Moïse a lancé des flèches à l’encontre des principaux bénéficiaires des failles du « système ». Ces derniers, d’après le premier citoyen de la nation, détiennent le monopole économique et bénéficient de tous les avantages de l’Etat, particulièrement à travers des contrats juteux.

Hier encore, jeudi 17 octobre, après le dépôt d’une gerbe de fleurs au pied du monument de Jean-Jacques Dessalines au MUPANAH, le Chef de l’Etat a renouvelé ses invectives, et invité le peuple à s’unir contre ce « système » qui, dit-t-il, engendre l’exclusion, la misère et la pauvreté.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :