Mardi 18 Septembre, 2018

La résidence de l'ancien PM Fritz Jean attaquée par des individus

La résidence de Fritz Jean, située à Sainte-Suzanne, commune du Nord-est du pays, a été la cible d’attaques d’individus non identifiés. La sécurité de l’ancien Premier ministre sous l’administration de Jocelerme Privert est menacée.

Des individus ont fait irruption dans la résidence privée de l’économiste haïtien Fritz Jean dans la nuit du mardi 4 à mercredi 5, à Sainte-Suzanne, une commune située dans le département du Nord-est. L’ancien Premier ministre n’était pas présent au moment de l’attaque mais les agresseurs ont tabassé un petit garçon trouvé sur les lieux, selon les premières informations collectées. Il est actuellement à l’hôpital où il reçoit des soins médicaux, rapporte ce lundi soir radio Kiskeya.

Fritz Jean, rappelons-le, était sommé, en juin dernier, de confirmer ou d’infirmer des propos qu’il aurait tenus sur AGRITRANS. L’ancien Premier ministre a déclaré, lors d’une conférence de presse à l’université Quisquéya que la compagnie AGRITRANS avait fait venir, en septembre 2015, au port du Cap-Haitien, un bateau dont le coût est de 25 mille dollars américains pour un seul container de bananes alors que la cargaison représentait au plus 10 mille dollars. 

Cette demande de sommation était qualifiée d’atteinte grave à sa liberté d’expression. André Michel, son avocat, a lui en retour adressé une sommation aux dirigeants de la compagnie AGRITRANS, leur demandant de fournir les déclarations définitives d’impôt, les quitus fiscaux, les états financiers avec relevés des transactions bancaires pour les dix dernières années et les différents actionnaires de cette compagnie. 

Détenteur d’un master B.S en mathématiques et économie, Fritz Jean est auteur du titre « Haïti, la fin d’une histoire économique ».