Vendredi 19 Janvier, 2018

La République dominicaine vient de piétiner un accord signé avec Haiti

Des migrant (e)s haïtiens lors d'une opération de rapatriement. Credit Photo: Listin Diario

Des migrant (e)s haïtiens lors d'une opération de rapatriement. Credit Photo: Listin Diario

Entre 2 et 3 janvier 2018, 51 haïtiens ont été rapatriés en Haiti par le Gouvernement dominicain, a déclaré le Groupe d’appui aux rapatriés et aux réfugiés (GARR), dans une entrevue accordée à LoopHaiti.

Le GARR indique en avoir accueilli et accompagné 25 (hommes) très tard dans la soirée du mardi 2 janvier. 26 autres, dont six femmes, ont été rapatriés ce mercredi.

Le fait pour les dominicains de rapatrier des haïtiens le 2 janvier, jour férié en Haiti, constitue une violation du protocole sur les mécanismes de rapatriement paraphé le  2 décembre 1999 par les deux Etats de l’ile.

Angenor Brutus, responsable au sein du GARR, signale que le protocole d’accord prévoit qu’au cas où l’un des Etats signataires doit rapatrier des citoyens de l’autre, les autorités doivent avertir leurs homologues afin qu’elles puissent venir accueillir leurs ressortissants.

« Or, le 2 janvier, c’est férié en Haiti, donc il n’y a pas de service », souligne-t-il.

Le GARR s’insurge devant cette action qui viole le protocole et en même temps porte atteintes aux droits des ressortissants haïtiens arrêtés, conduits et abandonnés les mains vides sur la frontière.