Lundi 24 Septembre, 2018

La RD va renforcer la surveillance militaire de la frontière

Militaires Dominicains à la frontière. Photo : Loop Haïti.

Militaires Dominicains à la frontière. Photo : Loop Haïti.

Le président de la République Dominicaine, Danilo Medina, présentait aujourd’hui le deuxième rapport de son administration au Congrès bicaméral. Il a promis que la surveillance militaire dominicaine sera renforcée au niveau de la frontière très prochainement.

Les points frontaliers « ne seront jamais aussi sûrs qu'à partir de maintenant », a déclaré le président Danilo Medina dans des propos rapportés par le journal dominicain AP. Les troupes envoyées seront placées à environ 391 kilomètres et seront soutenues par des hélicoptères, des véhicules et des bateaux.

« Nous allons doubler nos forces à la frontière », a insisté le président qui promet également d’instaurer un système de caméra de surveillance et une flotte de drone. Cette décision sera prise en vue de stopper le trafic illégal des immigrants haïtiens.  

Selon une étude des Nations Unies de 2012 en République dominicaine, il y avait environ 500 000 immigrants haïtiens sans permis de séjour. Les groupes politiques dominicains insistent sur le fait que le nombre est d'environ un million et continue d'augmenter.

« Les rues sont pleins d'illégaux, les hôpitaux sont pleins d’immigrants haïtiens », a déclaré le député du parti révolutionnaire moderne dominicain, Victor Bisono, après avoir écouté le discours de Medina. Le législateur a insisté sur le fait qu'en plus de renforcer la surveillance des frontières le pays a besoin de politiques de migration plus sévères.

En 2014, le gouvernement dominicain a mis sur pied un programme de régularisation des étrangers qui a, jusqu’ici, permis à près de 200 000 immigrants, provenant principalement d'Haïti, d’obtenir un permis de séjour temporaire. Il exige que ceux dont le statut d’immigration n’est pas régularisé soient expulsés.