Samedi 15 Juin, 2019

Chelson Ermoza: Un nom, des histoires !

Credit Photo: Foudize theatre

Credit Photo: Foudize theatre

Qui n’a pas déjà été entrainé par un pair ou ses grands parents, dans une soirée de conte sans fin ? Sous les tonnelles, au milieu des grandes cours, ou dans un coin de leurs maisons, il demeure une tradition pour les plus vieux de conter des histoires aux plus petits. Des récits empreints de fantastique et de merveilleux, hilarants ou qui donnent parfois la trouille, les contes sont souvent dits pour aider les enfants à mieux compter les moutons. Tombé sous le charme de son oncle qui lui contait ce genre de récit déjà tout petit, Chelson Ermoza en a fait son métier. Dorénavant, le "Tim Tim" du comédien et conteur n'a de sens que dans le "Bwa chèch" de son auditoire.

Ayant fait ses premiers pas dans la commune de Cité Soleil, Chelson Ermoza a vécu avec sa tante durant un certain temps, et a effectué une partie de ses études dans ladite commune. Né dans une famille où ses parents ne partageaient pas le même toit, le jeune marié est l'aîné de ses deux parents. Écrivain, comédien, conteur, metteur en scène, l'étudiant finissant en histoire de l'art à IERAH fait des arts de la scène sa 2e  femme. Dire des contes, en faire un métier, un choix que l'oncle de Chelson a motivé sans le savoir.

"Être conteur est un métier qui prenait vie en moi inconsciemment", nous raconte le comédien. Prenant pour vrais les récits de son oncle, que ce dernier racontait avec panache, Chelson a toujours été obnubilé par les talents de conteur de son oncle, mais surtout par les super pouvoirs de l'homme. Qui ne le serait pas après avoir écouté quelqu'un lui dire qu'il a sauvé un bateau en feu juste en levant les mains sur le bateau? On pourrait se croire en face de Jésus racontant comment il a calmé la tempête rien qu'en s'adressant au vent. Merveilleux, non?! Les prouesses de son oncle et le fantasmagorique de ses récits ont eu raison de Chelson. Des contes, il ne peut plus s'en passer.

Son aventure avec la scène a débuté quand il intégra à 17 ans le club d'une église, dans lequel on laissait libre champ aux jeunes de s'exprimer. Chelson y a vu l'opportunité de commencer sa carrière de poète. Et des clubs littéraires, il a intégré le théâtre Foudizè où il a rencontré d'autres comédiens avec qui il a collaboré et continue encore de collaborer.

"Anatole", un texte écrit par Félix Morisseau Leroy, a été le premier texte ayant ouvert la porte du monde culturel au comédien. Depuis, Chelson Ermoza est à ce jour membre de Foudizè Théâtre, BIT-Haïti et d'une structure dans la ville de Lascahobas, "Sant kiltirèl lawouze". Il prend part aux activités régulières de ces 3 structures qui sont respectivement "Kont anba tonèl", "En lisant" et "Goûter littéraire". Cette dernière est une initiative prise pour inciter les jeunes de Lascahobas à apprivoiser le monde de la littérature. Chelson co-anime une émission sur les contes, proverbes et légendes sur les ondes de Radio Espace, chaque dimanche matin à compter de 8 heures.

La vie du conteur n'a pas toujours été une sinécure. Autant qu'il y a eu des moments forts dans sa carrière (comme la première fois où il a joué à la FOKAL), autant qu'il a aussi connu des moments difficiles. (Comme la fois où il a été représenter Haïti en France dans "Les jeux de la francophonie". "Se te pi move eksperyans mwen, e apresa m pa t anvi al reprezante Ayiti okenn kote ankò", avoue Chelson, une pointe de déception dans la voix.

Connaître d'abord le public pour lequel il va jouer, voilà la première démarche qu'entreprend Chelson avant de conter. "Fòk mwen konnen ki kote m ka rankontre ak piblik mwen an pou m pataje rèv mwen avè l", explique le comédien. Car, ajoute-t-il, "kontrèman a sa m te panse, kont pa la sèlman pou fè moun ri". Cette connaissance du public n'empêche pas toutefois d'avoir un auditoire froid. L'expérience de Chelson des années de cela avec un public français peut en témoigner.

Chelson Ermoza: Un nom, des histoires!

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :