Dimanche 20 Septembre, 2020

La RD craint l’exode massif des Haïtiens traversant la frontière

Des agents de sécurité dominicains déployés sur la frontière depuis ce lundi. Crédit photo: El Nacional

Des agents de sécurité dominicains déployés sur la frontière depuis ce lundi. Crédit photo: El Nacional

Des agents de sécurité dominicains sont déployés sur la frontière haitianno-dominicaine depuis ce lundi. Les autorités craignent l’exode massif des Haïtiens face à la crise qui sévit dans le pays depuis le début de l’automne.

Prévenir vaut mieux que guérir, disons-nous. Nos voisins dominicains ont bien appréhendé cet adage, et ont anticipé sur une possible évasion massive des Haïtiens traversant la frontière dans les prochains jours face à la crise qui perdure en Haïti.

C’est le journal dominicain El Nacional qui a relayé l’information, hier, dans un article paru sur son site. « Nous avons renforcé la frontière, les agences de renseignement ont doublé leur budget et leurs efforts, car nous devons être vigilants pour éviter une ruée ou un désespoir qui incite les Haïtiens à entrer sur le territoire national », a déclaré José Ramón Peralta, ministre administratif de la Présidence en République Dominicaine. 

Plus loin, il cite nommément la crise haïtienne (appelée pays lock) comme l’élément déclencheur de ce durcissement. « Haïti traverse des moments très difficiles, il n'y a aucun moyen de sortir du problème et cela nous affecte au sens économique, au sens de notre sécurité nationale», a-t-il souligné.

Peralta a signalé que les exportations de produits dominicains sur le territoire national sont à la baisse depuis le début de la crise. Nous attendons que la situation se normalise pour que les échanges commerciaux retournent à la normale, prévient-il.

Une trêve s’est observée ces deux dernières semaines en Haiti. Les principales artères de Port-au-Prince sont débordées de gens, voitures et motocyclettes partagent le pavé et se battent constamment pour se frayer au plus vite un chemin- même exigu. Le président de la république, Jovenel Moïse a rencontré, ce lundi, une frange importante de l’opposition autour de l’accord Marriott.

S’il faut être prudent pour ne pas mettre la charrue avant les bœufs et crier victoire, on se sent soulagé parce qu’en apparence, la vie reprend son cours.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :