Jeudi 17 Octobre, 2019

La RD annonce la fermeture temporaire de sa frontière avec Haïti

Miguel Vargas Maldonado, ministre dominicain des Affaires étrangères/ Capture d'écran

Miguel Vargas Maldonado, ministre dominicain des Affaires étrangères/ Capture d'écran

"Préoccupée par les troubles possibles et les manifestations après [l'annonce du gouvernement d'Haïti] d’augmenter les prix du diesel, la République dominicaine annonce la fermeture temporaire de la frontière entre les deux nations", a tweeté la journaliste Jacqueline Charles ce soir du 17 septembre.

Miguel Vargas Maldonado, ministre dominicain des Affaires étrangères, a annoncé ce soir du mardi 17 septembre 2019, la fermeture temporaire de la frontière avec Haïti. Cette décision est prise à cause de la situation tendue en Haïti due à la pénurie de carburant et après que le gouvernement a annoncé son intention de revoir à la hausse les prix du diesel.

En effet, depuis près d'un mois, une rareté d'essence est constatée à travers le pays, créant ainsi des mouvements de protestation de la part de citoyens dont des conducteurs du transport en commun. Au moins une personne a déjà perdu la vie et plusieurs autres sont blessées le lundi 16 septembre dans le cadre d'une journée de grève générale pour dénoncer la crise de l'essence.

En outre, deux personnes sont mortes brûlées vives suite à un accident sur la route nationale #6 alors qu'elles revenaient d'acheter du carburant à Ouanaminthe en vue de le revendre. Les bidons d'essence qu'elles transportaient ont explosé après une collision entre leur motocyclette et un camion en provenance de Fort Liberté, selon la Voix de l'Amérique (VOA).

A Port-au-Prince comme dans des villes de province, des citoyens ont gagné les rues pour protester contre la rareté d'essence, en installant au milieu des routes principales des barricades de pneus enflammés et d'autres objets susceptibles d'obstruer le passage. Les protestataires, en colère, exigent également le départ de Jovenel Moïse du pouvoir.

Face à cette levée de bouclier, le Premier ministre démissionnaire Jean Michel Lapin avait lancé un appel au calme. Il a confirmé ce mardi après-midi, l'arrivage d'un bateau contenant 146 000 barils de gazoline. La rédaction de Loop Haiti a pu confirmer, de son côté, la présence du pétrolier dans le terminal de Thor. Une importante quantité de pétrole devrait arriver au pays graduellement après cette première cargaison. 

Le chef du gouvernement sortant en a profité pour annoncer la fin prochaine de cette forme de subvention à deux niveaux que pratique l'État. Le prochain schéma prévoit de maintenir la subvention sur la gazoline et une baisse significative de celle sur le diesel, selon ce qu'a indiqué Lapin. Ce qui signifie une augmentation du prix à la pompe de ce produit.

Cette nouvelle risque de produire de provoquer des situation de tension, comme cela avait été le cas en juillet 2018. Le fait pour le gouvernance d'avoir annoncé son intention d'augmenter les prix à pompes du pétrole avait plongé le pays dans un soulèvement populaire émaillé de violences, durant les 6, 7 et 8 juillet, de scènes de pillage et de casse. 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :