Lundi 22 Octobre, 2018

La première dame « promet » une école aux enfants de Chansolme

Une chose est certaine. Martine Moïse parle peu. Même si elle a toujours accompagné Jovenel Moïse, l’ancien candidat du PHTK, dans ses meetings de campagne, elle a su rester discrète et n’a jamais parlé de politique. La robe bicolore qu’elle a choisi de porter le 7 février dernier le jour de l’investiture de son mari n’a pas fait l’unanimité et est jugée « peu protocolaire » sur la couleur. Elle ne s’est pas abaissée. Ni n’a pipé mot. Moins de huit jours depuis qu’elle a déposé ses valises au Palais national, elle est réapparue des plus modestes aux côtés du président de la République et ses moindres gestes sont scrutés à la loupe par les internautes avides de critiques.

« Ce matin je suis à Chansolme, ma ville d'origine, pour ma première visite officielle dans les régions du pays. #BonneFêteChansolme. » a annoncé Martine Moïse sur son compte officiel Facebook ce lundi 13 fevrier. Le message est accompagné de plusieurs images qui laissent voir une première dame debout dans un jeans moulant bleu, un pull over noir ouvert, porté sur un chemisier. Cette fois, elle sourit avec plus de décontraction en se prêtant volontiers au rituel de poses photos avec des habitants  de la localité.  

À Chansolme, elle a aussi visité le centre hospitalier. On l’a vue en compagnie du député de cette commune, Joseph Fils. 

Sa tournée comptait un moment important, son intervention à l'ecole de source de Beauvoir, 2e section communale de Chansolme face à des enfants visiblement démunis. Sur Facebook, la première dame écrit ceci : « Je peux promettre à ces enfants qu'ils auront bientôt un établissement scolaire moderne et adéquat pour qu'ils puissent recevoir une éducation de qualité. »

Opération de séduction ou engagement d’une première dame  qui compte s’investir dans la cause de l’éducation ?