Vendredi 18 Octobre, 2019

La population de Bayonais s'offre un pont sans financement de l’État

Photo du pont construit avec les contributions de la population de la Ravine-à-couleuvre, Bayonnais, 3e section communale des Gonaïves avec 17 millions gourdes. Crédi : Le National

Photo du pont construit avec les contributions de la population de la Ravine-à-couleuvre, Bayonnais, 3e section communale des Gonaïves avec 17 millions gourdes. Crédi : Le National

Avec 17 millions de gourdes, la population de Ravine-à-Couleuvres, Bayonnais, troisième section communale des Gonaïves s'est offert un pont pour faciliter la communication avec plusieurs axes du département. Ce projet débuté en 2006 et achevé en 2019, n’a reçu aucun centime de l’État haïtien.

L’alternative à la « Combite » ou l’association n’est pas morte en Haïti. Ce pont construit avec les contributions de la population de la Ravine-à-couleuvre en est une preuve bien grande. Le projet a certes pris des années, mais la population a fini par inaugurer en date du 28 juin 2019 le pont reliant Bayonnais à plusieurs axes du département de l'Artibonite.

Dirigés par une équipe de l'association Ingénieurs sans frontières basée aux États-Unis, de concert avec l'Organisation de la force chrétienne de Bayonnais (OFCB), les travaux d'exécution du projet ont été réalisés en sept mois, grâce à notamment une cotisation de 25 gourdes par personne.

Actionnel Fleurisma, président de l'Organisation de la force chrétienne de Bayonnais (OFCB), dans une interview accordée à Le National, informe que quatre millions trois cent vingt mille neuf cent soixante-onze gourdes (4 320 971) gourdes, soit 26% de la somme totale, ont été collectées dans un premier temps.

Dans un second temps, d’autres personnalités qui ont des liens où des intérêts dans la localité, y compris des têtes de la diaspora, ont fait des dons allant jusqu’à douze millions cent quarante-six mille huit cent cinquante (12 146 850) gourdes, soit de 74 % de la somme totale.

Actionnel Fleurisma et Wallace Manassé se disent fiers de l'aboutissement d'un tel projet. «Sans un centime de l'État, expliquent-ils, la population de Bayonnais et quelques amis de l'étranger ont collecté 17 millions de gourdes pour la construction de ce pont qui permettra non seulement à la population de circuler librement mais aussi d’écouler ses produits en toute quiétude sur les marchés avoisinants même durant les saisons pluvieuses ».

Ce pont qui aujourd’hui donne accès à une seule voie, mesure 6,30m de large, 28m de long et 1,22 m de profondeur pour les tranchées, selon les informations fournies par l'Ingénieur Kénold Décimus. Le technicien informe que le pont repose sur 8 pieux dont 2 culées, 6 intermédiaires et un soubassement de 1,5 m, un radier de 30 cm avec 250 mètres cube de béton coulés sur la surface.

Par ailleurs, les leaders de la l'OFCB soulignent que 3 à 4 kilomètres de routes ont été construits en terre battue sous l'initiative de l'organisation, toujours dans l’idée de faciliter une meilleure circulation dans la zone.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :