Jeudi 22 Octobre, 2020

La population au Malawi tue 7 buveurs de sang humain

Illustration : iStock

Illustration : iStock

Affaire abracadabrantesque.

Avant-hier, les Nations Unies retiraient ses employés de deux districts au sud du Malawi. La cause ? Une peur des vampires. Précisément, des scènes de violences extrêmes ayant occasionnés la mort d’au moins sept personnes dans cette région. Elles sont accusées de boire du sang humain lors de séances de magie noire.

Selon un rapport de l’ONU daté du 6 octobre rapporté par Euronews, les districts de Mulanje et Phalombe ont été « sévèrement touchés par des affaires de personnes soupçonnées d’avoir bu du sang humain et d‘être impliquées dans des incidents de vampirisme. »

Pris de panique, même la FAO déplace une partie de son personnel de la région.

Le président du Malawi Peter Mutharika promet ce 12 octobre que ceux qui ont tué des « vampires » seront punis. « Nous avons lancé une large enquête pour régler cette affaire. »

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :