Dimanche 18 Août, 2019

La PNH présente le bilan de l’opération « Chacal » lancée en décembre

La police nationale d’Haïti (PNH), par la voie de son porte-parole  Michel-Ange Louis-Jeune, a présenté ce mercredi 20 mars 2019 le bilan des opérations menées à date par la direction centrale de police judiciaire   (DCPJ)  dans le cadre de l’opération baptisée « Chacal » lancée à la fin de l’année 2018.Le commissaire divisionnaire a fait état de soixante-deux (62) arrestations et la saisie de quinze (15)  armes à feu,  soixante (78)  cartouches,  six(6)  chargeurs.

Dix(10)  véhicules, 0.5 kg de cocaïne, 3 millions 687 gourdes et 2 mille pesos ont été également confisqués, a fait savoir le commissaire Michel Ange Louis-Jeune. Ces  opérations ont été réalisées dans les départements de l’Ouest, du Nord et du Sud, et les individus arrêtés sont accusés de viols sur mineurs, vols à main armée, meurtre, blanchiment d’argent, trafic illicite de stupéfiants et association de malfaiteurs, précise Michel-Ange Louis-Jeune.

Au cours de la période allant de décembre 2018 à mars 2019, dix(10) mineures âgées de 4 à 15 ans ont été violées .Il a cité, parmi les accusés dans ces cas de viol, les noms de  Mazo Baltathazar , Enock Pierre Juste et Michel. Le commissaire divisionnaire a mis l’accent sur le fait que ces présumés violeurs sont des personnes qui se proposaient de leur apporter  aux victimes  en raison de leurs conditions socio-économiques  précaires.

Parmi les individus appréhendés figure le nommé Fanot Mixi. Ce jeune de 27 ans  fait l’objet de huit (8) plaintes déposées contre lui à la DCPJ. Fanot Mixi se faisait partie pour un artiste dont le porte-parole de la PNH s’est gardé de citer le nom. 

Au moment  de son arrestation à Gérald Bataille, Mixi  a avoué avoir séquestré et violé abusé une dizaine de jeunes filles et a soutiré de l’argent aux parents de ces victimes.

Par ailleurs, le porte-parole de la PNH s’est prononcé sur le dossier de la disparition du photojournaliste Vladjimir Legagneur, depuis le 14 mars 2018. Selon  Michel-Ange Louis-Jeune, une quinzaine d’arrestations ont été effectuées par la police. Il précise que les dossiers des individus arrêtés ont été transférés par devant la justice pour les suites légales.    

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :