Lundi 16 Septembre, 2019

La police nationale œuvre à la pacification de Martissant

Photo d'illustration / AFP

Photo d'illustration / AFP

Depuis plusieurs mois, des bandits sèment la terreur dans le pays notamment dans la périphérie Sud de Port-au-Prince (Martissant). Toutefois, la police se dit n’être pas indifférente face à l’augmentation du banditisme. Le porte-parole adjoint de l’institution policière Garry Desrosiers, lors d’une conférence de presse, ce mardi, affirme que des opérations sont en cours depuis le 1er août dernier le but de pacifier Martissant, le domicile élu des chefs de gang.

 

Ces opérations menées par la direction départementale de l’Ouest de la police nationale sont soldées par l’arrestation d’une quarantaine de personnes dont un important chef de gang, Monsieur Desrosiers ajoutant que des agents de différentes unités spécialisées de l’institution policière sont mobilisés dans le cadre de ces opérations.

En dépit de cette mobilisation policière à l’entrée Sud de la capitale, des actes criminels continuent de se produire au Bicentenaire et ses environs. Plusieurs victimes ont été recensées. Rien que la semaine dernière, la machine infernale de l’insécurité a coûté la vie a plusieurs personnes dont un policier, une infirmière et un banquier de 36 ans, au niveau de la périphérie sud de la capitale.

Par ailleurs, alors qu’il présente le bilan partiel des opérations menées au cours du mois de juillet dernier, Garry Desrosiers fait état de 498 interpellations et la confiscation de 25 armes à feu dans le département de l’Ouest. Les individus interpellés sont accusés de vol à main armée, braquage, homicide, détention illégale d’armes à feu et association de malfaiteurs, précise l’inspecteur divisionnaire.

Garry Desrosiers informe que quatre présumés bandits accusés dans les actes de banditisme à La Saline ont été appréhendés dimanche dernier par une patrouille de la Swat Team à la rue des Caserne. Il s’agit de Joseph Miguel Dépola, Marco Van Bass Dérilus, Jolima Eveillard et Kély Jean-Baptiste. 

Le porte-parole adjoint de la PNH a fait état également d’un coup de filet ayant conduit à l’arrestation de plusieurs individus faisant partie d’un gang spécialisé dans le braquage. Trois autres présumés bandits se présentant comme des acolytes du chef de gang Ti Houngan ont été arrêtés par une patrouille policière, le 15 juillet à Carrefour Shada.

En ce qui concerne le dossier du chef de gang, Arnel Joseph, la direction centrale de la police judiciaire continue d’approfondir son enquête. Le caïd continue d’être interrogé par les techniciens de la DCPJ, indique le porte-parole adjoint de la PNH. Il rappelle que le numéro 2 du gang de l’homme fort de Village de Dieu, Noël Gélin, figure parmi les 9 membres de ce réseau arrêtés à Léogâne, à Port-au-Prince et à Saint-Marc.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :