Jeudi 18 Octobre, 2018

La PNH dresse son bilan pour le mois de janvier 2018

Des agents de la PNH opèrent lors des dimanches pré-carnavalesques. Photo: Facebook PNH

Des agents de la PNH opèrent lors des dimanches pré-carnavalesques. Photo: Facebook PNH

Le mois de janvier vient de tirer sa révérence, donc c’est l’heure du bilan. Ainsi, la Police nationale d’Haïti (PNH) n’a pas dérogé à la règle. Ce mercredi, à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), Gary Desrosiers, porte-parole adjoint de l’institution policière a présenté le bilan des différentes opérations menées par l’institution au cours de ce premier mois de l’année 2018.

Le contenu du document révèle qu’en 31 jours, 3 kilogrammes de cocaïne et 95 kilogrammes de marijuana, 78,743 dollars USD, 1245 cartouches, 3 véhicules et 3 armes ont été confisqué. On relève 32 arrestations pour trafic de drogue, vol de véhicule, assassinant, vols à main armée, etc. », a indiqué Gary Desrosiers.

Le porte-parole est également revenu sur les trois dimanches pré-carnavalesques qui ont déjà eu lieu et le dernier à venir, celui du 4 février. « Nous continuons à prendre des dispositions fermes pour protéger tous ceux qui y prendront part », réagit-il, avant de demander aux « jeunes femmes revenues de l’ambiance de prendre des mesures de précaution en rentrant chez elles ».

« Au lieu de regagner seules et à pied votre maison, au risque vous faire violer par des bandits de grand chemin, il est préférable de se rendre à un poste de police jusqu’à la levée du jour », prévient-il, informé de l’insécurité qui sévit en Haiti.  

Dans cette journée-bilan, trois individus arrêtés le 18 janvier dernier à Fleuriot et à Tabarre 27 ont été présentés à la population. Gernaut Sanon, Kerby Israël et Jean Ernest Alexis seraient des récidivistes impliqués dans le braquage de personnes revenant de la banque.

« Ils sont retenus pour cause de tentative d’assassinat et vols à main armée », informe Desrosiers, précisant que ce sont des « spécialistes du braquage » qui ont déjà fait l’objet d’accusation de meurtre de Ionel Malbranche, assassiné le 4 décembre 2017 à Tabarre 68.

Comme à l’accoutumée, le porte-parole assure la population haïtienne que la PNH reste à son écoute en temps voulu. « Notre mission est de protéger et servir », martèle-t-il.