Jeudi 14 Novembre, 2019

La plupart des armes en RD viennent d'Haiti, selon ce dominicain

La plupart des armes en RD viennent d'Haiti, selon ce dominicain. Photo: El Nuevo Diario

La plupart des armes en RD viennent d'Haiti, selon ce dominicain. Photo: El Nuevo Diario

Le 28 juin dernier, la Banque Populaire de Santo Domingo Este a été victime d’un assaut criminel laissant pour mort un policier et plusieurs autres blessés. A la grande surprise, les enquêteurs dominicains ont révélé, hier, que l’une des armes du crime appartient à la Police Nationale d’Haïti (PNH).

Il s’agirait d’une mitraille de calibre M-16 utilisée par les assaillants. Deux d’entre eux ont été appréhendés et certains autres, particulièrement deux Haïtiens, ont eu le temps de prendre la fuite.     

Réagissant au sujet de cette attaque, le vice - président exécutif de la Fondation pour la justice institutionnelle (FINJUS), Servio Tulio Castaños, ne s’est pas montré surpris et remet la cause aux faiblesses de sécurité de la frontière.

 « Nous savons que le problème vient au niveau de la frontière et, en particulier, de l’incompétence de ceux qui sont chargés de sa sécurité qui ne parviennent pas à accomplir leur travail », a dit Castaños dans des propos relayés par El Nuevo Diario.

L’autorité dominicaine a eu aussi quelques mots à l’endroit d’Haïti au cours de son intervention. La plupart des armes utilisées dans des crimes en République Dominicaine proviennent clandestinement d’Haïti, a-t-il dit pour finir son intervention.

 

Il y a quelques mois, le Secrétaire d’Etat à la Sécurité Publique, Ronsard St-Cyr, était questionné à propos de l’origine des armes utilisées par les bandits de Grand-Ravine. L’autorité avait fait croire qu’elles proviennent « directement de la République Dominicaine et de la Jamaïque » remettant aussi en question le niveau de sécurité de la frontière.   

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :