Dimanche 26 May, 2019

La grève du ministère du Commerce levée pour une durée de 72 heures

Des employés grévistes devant les locaux du ministère du Commerce./Photo: Vant Bèf Infos.

Des employés grévistes devant les locaux du ministère du Commerce./Photo: Vant Bèf Infos.

Observée depuis le 22 avril par des employés en signe de protestation contre des actes de  corruption, la grève des syndicalistes du ministère du Commerce est levée pour une durée de 72 heures, a confirmé pour Loop le collaborateur Justin Gilles qui était sur les lieux.

Une décision prise à la suite d’un accord trouvé avec les hauts responsables de cette institution publique chargée de veiller à la bonne marche des activités commerciale et industrielle. Les employés ont donc pris la décision de surseoir au mot d’ordre de grève et ont donné un délai de 72 heures pour que les revendications soient satisfaites.

Ils exigent de meilleures conditions de travail, des équipements et matériels nécessaires comme ordinateur, eau, internet.

Ils dénoncent des actes de corruption, des malversations et la mauvaise gestion du Directeur général Daniel Denis, déclaré « persona non grata ».

Plusieurs patrons d’entreprises avaient exprimé leurs inquiétudes concernant cette situation de grève qui avait paralysé les activités commerciales. Certains entrepreneurs étaient dans l’impossibilité d’exporter des marchandises vers l’étranger, faute de visas et de permis que délivre le ministère par voie électronique. Cet environnement instable des affaires peut, selon ce qu’avait indiqué Georges Sassine, président de l’Association des industries d’Haïti, décourager les étrangers à investir leurs capitaux en Haïti.

Lire : Des syndicalistes du MCI, en grève, dénoncent des actes de corruption

Le ministère de la Planification avait, lui-aussi, observé un arrêt de travail aux fins de protester contre des actes de corruption. Les employés grévistes accusaient les sénateurs Wilot Joseph et Rony Célestin, ainsi que les députés Ghandy Dorfeuille et Esaïe Prophète, d’ingérences malsaines.

Lire : Des parlementaires accusés d’ingérences malsaines dans la gestion du MPCE

Pour l’heure, la rédaction n’est pas en mesure de confirmer si la grève du MPCE est levée. Nos efforts de contacter un responsable de la boîte étaient vains.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :