Samedi 18 Août, 2018

La foule au rendez-vous de l'émouvant requiem pour Johnny Hallyday

La gorge nouée de Jean Reno, le "Je t'aime" de Patrick Bruel, de l'émotion et des larmes : sa famille, ses amis ont dit adieu à Johnny Hallyday, samedi en l'église de la Madeleine, en union avec une immense foule de fans massés à l'extérieur.

"Ce samedi de décembre est triste, mais il fallait que vous soyiez là pour Johnny, car Johnny était là pour vous", a lancé le président Emmanuel Macron à la foule rassemblée devant l'édifice.

Plusieurs centaines de milliers de personnes étaient venues des quatre coins de France à Paris pour cet immense "hommage populaire" .

Le chanteur, décédé mercredi à 74 ans, était "une part de nous-mêmes, une part de la France", a déclaré le chef de l'Etat, lors de son éloge funèbre à "l'idole des jeunes". Il a fait acclamer le chanteur par tous ses admirateurs devant l'église.

Des "Johnny! Johnny! Johnny!", clamés à pleins poumons par la foule, avaient marqué l'arrivée du cercueil, qui avait descendu en convoi les Champs-Elysées, escorté par quelque 700 bikers.

Emmanuel Macron, qui était accompagné de son épouse Brigitte, a rendu hommage à Laeticia Hallyday et aux enfants du rocker, qui entouraient le cercueil blanc, les deux petites Joy et Jade, Laura Smet et David Hallyday.

- Johnny 'entre de Gaulle et Tintin' -

"Entre dans la lumière, Johnny Hallyday, une lumière, un feu qui ne s'éteint jamais !", a dit Mgr Benoist de Sinety, vicaire général du diocèse de Paris, dans son homélie.

Les proches de Johnny ont ensuite rappelé la mémoire de la star.

"Il règne sur le podium des mythologies françaises entre de Gaulle et Tintin", a déclaré l'écrivain Daniel Rondeau, ajoutant que "Johnny n'oubliait jamais qu'il tenait sa couronne des faubourgs et des bas quartiers".

"Je t'ai aimé comme un grand frère (...) Tu vas faire le voyage avec Jean d'Ormesson, vous allez bien vous marrer", a plaisanté d'une voix cassée par l'émotion, Patrick Bruel, concluant son texte d'un "Je t'aime".

Jean Reno a déclamé un poème "L'escargot", qu'il a eu du mal à finir, la gorge nouée.