Lundi 17 Juin, 2019

USA-Elections: la Floride ordonne un recomptage des voix

Des partisans des deux principaux candidats au poste de gouverneur de l'Etat de Floride s'invectivent vendredi, dans l'attente des résultats définitifs. Un nouveau décompte a été ordonné samedi.

Des partisans des deux principaux candidats au poste de gouverneur de l'Etat de Floride s'invectivent vendredi, dans l'attente des résultats définitifs. Un nouveau décompte a été ordonné samedi.

La Floride a ordonné un recomptage des voix dans les élections pour le poste de gouverneur de l'Etat et pour un poste de sénateur à Washington, au milieu d'accusations réciproques de fraude des candidats.

Le recomptage a été ordonné par le secrétaire d'Etat de Floride, Ken Detzner, en application des textes en vigueur. Les 67 comtés floridiens avaient jusqu'à 12h00 heure locale (17h00 GMT) pour fournir leurs totaux. Les résultats doivent être connus le 15 novembre.

La course entre le sénateur démocrate Bill Nelson et son rival républicain Rick Scott, l'actuel gouverneur de Floride, était encore plus serrée: l'avance de M. Scott était de 12.562 votes, soit une marge de 0,15 point de pourcentage (50,07% contre 49,92%).

Après l'annonce d'un recomptage, Andrew Gillum est revenu sur son discours de mardi dans lequel il reconnaissait sa défaite, pour appeler "sans complexe et sans concession" à "recompter tous les bulletins".

- Souvenirs de 2000 -

Il a principalement accusé les comtés de Broward et Palm Beach, dont les électeurs ont placé largement en tête Hillary Clinton lors de l'élection présidentielle de 2016.

La campagne de Rick Scott a assigné en justice Brenda Snipes et son homologue du comté de Palm Beach pour infraction au code électoral.

Son concurrent, le sénateur démocrate sortant Bill Nelson, accuse M. Scott d'avoir essayé d'empêcher des électeurs de voter. Il a déposé lui aussi une plainte en justice pour bloquer toute mesure qui rejetterait des votes par correspondance qui se comptent par milliers.

De manière générale, ce n'est pas tant le faible écart observé dans les deux scrutins que les dysfonctionnements constatés durant le comptage initial qui interpellent.

En outre, selon le Miami Herald, plus de 25.000 électeurs n'ont pas rempli la partie du bulletin consacrée à la désignation d'un nouveau sénateur, nourrissant la suspicion d'un raté, hypothèse réfutée par Brenda Snipes.

La Floride avait alors occupé les médias du monde entier lorsque quelques votes seulement séparaient le républicain George W. Bush du démocrate Al Gore.

Le processus avait finalement été arrêté par la Cour suprême des Etats-Unis. Le républicain avait battu le démocrate en Floride par 537 voix et remporté la présidentielle.

Dans la Géorgie voisine, la candidate démocrate au poste de gouverneur, Stacey Abrams, s'accroche dans l'attente du dépouillement des derniers bulletins, face à son rival républicain Brian Kemp qui compte environ 60.000 voix d'avance.

tu-bur-sst-wd/plh

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :